Un 14 juillet à hauts risques: alors que l’humoriste Dieudonné prédit un festival de quenelles à l’extérieur et même dans le défilé, des harkis entendent protester bruyamment contre la présence officielle de représentants de ALN (Armée de libération nationale algérienne). Pire, l’entourage de François Hollande insisterait pour qu’il utilise un véhicule fermé en cas d’incursion de petits drones civils protestataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *