Tunisie: stratégie régionale urgente contre l’EI

  • Le ministre tunisien de la Défense a appelé aujourd’hui à la mise en place d’une stratégie régionale face à la menace de fuite vers les pays voisins des djihadistes de l’Etat islamique (EI) une fois chassés de leurs bastions en Libye

La question de l’éparpillement des djihadistes vers l’Egypte et la Tunisie avait été évoquée hier par son homologue français Jean-Yves Le Drian lors de l’université d’été de la Défense à Paris.

 

Si pour l’heure aucune « arrivée massive » n’a été constatée, « le danger est réel », a dit Farhat Horchani, à des journalistes en marge de l’université de la Défense. « Ceux qui viennent de Syrte partent vers le Sud pour éventuellement rejoindre Boko Haram mais certains vont vers l’Ouest », a-t-il ajouté.

 

Or pour l’heure, « il n’y a pas de stratégie régionale sur la stratégie à adopter, les pays de la région gèrent la question au jour le jour », a-t-il souligné. « Et il n’y a pas de victoire possible sans coopération régionale ».

 

Pour Tunis, la coopération régionale comme internationale à l’heure actuelle n’est « pas au niveau du danger réel ».

« Il faut intensifier ce qui existe », estime Farhat Horchani. « Il est grand temps de voir qu’on est ensemble sur le même bateau. Il faut quitter le modèle classique. »

« Nous sommes à un moment décisif, les dangers menacent toute la région sans distinction, il faut coopérer avant que le bateau coule », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *