Tariq Ramadan : la cagnotte en son soutien atteint les 100.000 euros

La mobilisation autour de l’islamologue, incarcéré depuis début février pour viols, se fait grandissante. Après des dizaines de messages de soutien postés sur Internet, ses partisans se mobilisent pour financer la procédure judiciaire du théologien. En cinq jours, ils ont récolté près de 100.000 euros.

Le maintien en détention de Tariq Ramadan a déclenché une forte vague de soutien en faveur de cet intellectuel musulman accusé d’agression sexuelle sur deux femmes. Jeudi 22 février, alors que la cour d’appel de Paris a tranché qu’il resterait incarcéré pour le moment, ses proches et sa famille ont lancé une collecte de fonds en ligne dans le but de couvrir les frais d’avocats et la procédure judiciaire. L’objectif de départ, fixé à 90.000 euros, a été dépassé en à peine quelques jours.

En introduction, le collectif Free Tariq Ramadan, à l’origine de la levée de fonds, dénonce une “machination sans nom” et explique que les “procédures juridiques, frais d’avocats, expertises et contre-expertises” ont “un coût financier important”. “Chaque soutien compte. C’est pourquoi nous vous appelons à vous mobiliser en contribuant et en partageant cette cagnotte mise en place ”, déclarent-ils dans ce texte hébergé par le Cotizup.

Tariq Ramadan, qui clame son innocence depuis le début de cette affaire, avait demandé à être remis en liberté pour des raisons médicales. Le théologien de 55 ans, mis en examen pour viols et écroué depuis le 2 février, estimait que sa présomption d’innocence était bafouée et que son état de santé n’était pas pris en compte.
Vendredi 23 février, l’alibi de Tariq Ramadan dans l’une des deux affaires de viol a été mis à mal par un dossier de réservation d’un billet d’avion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *