Maroc:Tanger Med devient le premier port à container d’Afrique

Le port Tanger Med se hisse en première position en Afrique et 45ème parmi les 500 ports à conteneurs du monde, à en croire le dernier classement de référence du « World Top Container Ports » de la revue spécialisée « Container Management ».

Le port Tanger Med 1, dont la capacité est de trois millions de conteneurs, a traité en 2017 un volume de 3 312 409 conteneurs EVP, soit 11% de plus que sa capacité nominale. Cette performance lui a permis de gagner six places additionnelles en 2017, se classant 45ème parmi les 500 ports à conteneurs du monde.

A l’échelle de l’Afrique, Tanger Med se positionne comme le premier port à conteneurs sur le continent, suivi par Port Said en Egypte à la 52ème place avec 2 989 897 EVP traités, puis Durban en Afrique du Sud à la 65ème place avec 2 699 978 EVP traités, précise la Port Authority.

Seuls les autres ports africains de Lagos au Nigéria (1 500 000 EVP) et de Mombasa au Kenya (1 189 000 EVP) intègrent ce classement mondial.

Selon un communiqué de la Tanger Med Port Authority, l’ouverture prochaine du port Tanger Med 2 est prévu en 2019, qui ajoutera une capacité additionnelle de traitement de 6 millions de conteneurs EVP, portera ainsi la capacité du complexe portuaire Tanger Med à 9 millions de conteneurs EVP.

 

Source Container Mag

Maroc: Tanger Med a dix ans

Premier port d’exportation marocain, Tanger Med fête ses dix ans cette année. Inauguré en 2007, le terminal à containers de Tanger Med 1 a atteint aujourd’hui sa capacité d’exploitation et Tanger Med 2 est en pleine construction depuis deux ans. Tanger Med  ambitionne d’être l’un des rouages les plus importants du commerce international.
Tanger Med est un projet intégré dans une zone franche industrielle et logistique. Un port très jeune et dont le trafic est aujourd’hui de 3 millions de containers. Et lorsque Tanger Med 2, en construction depuis 2015 sera livré, ce port situé sur la rive sud du détroit de Gibraltar traitera 9 millions de containers par an.
Fouad Brini, est président du Conseil de surveillance de Tanger Med. Il explique que Tanger Med I représente « 3 millions de vingt pieds en termes de containers. C’est pratiquement 50 millions de tonnes en termes de flux échangés. Tanger Med est connecté à 170 ports et à plus de 70 pays. » Puis il ajoute que « grâce à Tanger Med, le Maroc, qui était classé comme la plupart des pays africains, en dehors de l’Egypte et peut-être de l’Afrique du Sud qui sont à des niveaux de classement 25 ou 30 au niveau de la connectivité mondiale (la plupart des pays africains sont classés dans les 60e, 70e, 80e places), est le 16e mondial, selon le classement de la Cnuced. »
La connectivité de Tanger Med intègre l’Afrique, mais le continent reste encore un simple récepteur de marchandises, admet Fouad Brini. « Tanger est connecté à 37 ports africains. En termes de volume maritime, c’est 38 % du trafic, c’est donc la part la plus importante : c’est un hub, d’abord africain ; les 62 % qui restent sont partagés entre l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Les flux sont plutôt dans un sens en termes d’activités, pour une raison très simple, c’est que l’Afrique exporte très peu, malheureusement. Ce qu’elle exporte, c’est les matières premières, et les matières premières ne vont pas toujours en containers. », dit-il.
Le port de Tanger Med possède aussi un terminal passager avec des navires qui transportent aussi des véhicules, des berlines, des cars et des camions. Le directeur de ce port, Hassan Abkari, donne quelques chiffres. «  Comme nous sommes situés à pratiquement 14 km de la première frontière européenne, qui est le port d’Algésiras, nous recevons pratiquement 2,7 millions de passagers par an et pratiquement 267 000 camions chaque année. C’est un trafic qui dessert le port d’Algésiras… mais aussi d’autres ports européens comme les ports de Sète en France, Gêne et Livourne en Italie. » Sur les 2,7 millions de passagers, seulement 10 % sont des étrangers qui font du tourisme ou qui font des voyages d’affaires à Tanger, les 90 % restants sont des Marocains vivant en Europe, qui passent leurs vacances dans leur pays d’origine.
Localement, depuis dix ans, le projet Tanger Med a permis la création de 65 000 emplois et la région est en train de devenir le 2e pôle économique du Maroc.
Avec RFI

Rhenus Freight Logistics développe son activité au Maghreb

Après avoir inauguré ses premiers bureaux à Tanger au Maroc, le groupe Rhenus vient d’instaurer des échanges directs entre la France et la Tunisie. Sa division Rhenus Freight Logistics compte développer ses activités sur la région du Maghreb, lieu de transit privilégié entre l’Europe et le continent africain.

 

En partenariat avec KOG Worldwide, le groupe Rhenus a ouvert sa première entité tunisienne sous le nom de KOG Transport S.A, afin d’asseoir ses compétences au Maghreb dans les secteurs et avec les services suivants : projets industriels dans la production d’énergie, infrastructures et énergie renouvelable, projets gaziers et pétroliers, fret routier FTL/LTL, fret maritime et aérien et services pour le marché tunisien de l’automobile, du textile et de la mode, de l’aéronautique, de l’industrie chimique et de la pharmaceutique. Des départs hebdomadaires sont prévus entre les pôles Rhenus Freight Logistics situés en France et la Tunisie.

 

Rhenus Logistics a également récemment inauguré ses premiers bureaux en propre sur le continent africain, dans la ville de Tanger au Maroc, un pôle industriel majeur grâce à ses excellentes connexions et infrastructures. Au départ et à destination du Maroc, Rhenus Logistics offre un service de transport intermodal (route-mer) avec des départs réguliers vers les ports de Tanger Med, Casablanca, Agadir et Nador ; des services porte à porte dans tout le Maroc à travers des lignes fixes de rouliers (Ro-Ro) et des services de groupage/dégroupage, lots partiels ou complets, avec des temps de transit totalement garantis. En termes de prestations logistiques, Rhenus propose des installations dédiées à la manipulation et au stockage de marchandises, la préparation de commandes avec un contrôle informatisé des stocks et une traçabilité intégrale. À court terme, Rhenus prévoit d’axer ses efforts sur le développement et la consolidation des services locaux et internationaux terrestres, aériens et maritimes depuis et vers le Maroc.

 

À propos de Rhenus Logistics

Le groupe Rhenus est un prestataire international de services logistiques avec un chiffre d’affaires annuel de 4,2 milliards d’euros en 2014. Avec plus de 25 000 collaborateurs, il est présent sur plus de 460 sites dans le monde. Les domaines d’activité de logistique contractuelle, logistique du fret, logistique portuaire et transports publics lui donnent la possibilité de gérer des chaînes d’approvisionnement et de distribution complexes et de fournir des services innovants à forte valeur ajoutée.

Maroc: Le transbordement à Tanger-Med en hausse

La part du transbordement à Tanger-Med dans le trafic portuaire global est de 25%. Cette bonne évolution de l’activité a permis au trafic portuaire global de progresser de 10,8% (92,39 millions de tonnes), à fin novembre dernier. Et ce, alors même que le trafic domestique (y compris le trafic import-export de Tanger Med qui représente 10%) est rattrapé par la baisse des échanges extérieurs.
Source : www.lematin.ma


Tanger Med accueille les géants des mers

Le Majestic Maersk y a ainsi fait sa première escale. Il appartient à l’entreprise danoise Maersk Lines, le leader mondial du transport maritime de conteneurs par lignes régulières. C’est l’un des deux plus grands porte-conteneurs de la classe 3E/18 000 EVP qui ont transité par le port marocain. En septembre dernier, Tanger Med accueillait en effet le Mc-Kinney Moller pour son voyage inaugural. Des navires dont la capacité permet à ce port de doper ses performances. Le 24 décembre 2013, Tanger-Med a battu son propre record, en franchissant la barre symbolique des 2,5 millions EVP (Equivalent vingt pieds). Soit «une progression de 42% par rapport à l’année 2012», selon un communiqué de Tanger Med Port Authority (TMPA).
Source : www.lematin.ma

Maroc/Investissements: l’AMDI accueille la Banque Palatine à Tanger

L’Agence Marocaine de Développement des Investissements (AMDI) accueillera du 30 novembre au 2 décembre une délégation de la Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI du Groupe BPCE (2ème groupe bancaire français) à Tanger. Cette délégation sera composée d’entreprises françaises des secteurs automobile et électronique. Elle visitera notamment  le port de Tanger Med et Tanger Free Zone, deux plateformes industrielles prêtes à accueillir les entreprises françaises grâce à leurs équipements, aux facilités d’accès et aux nombreux avantages proposés. Daniel Karyotis, Président du Directoire de la Banque Palatine, accompagnera la délégation.

 

 

Cette mission fait suite à un premier succès, au mois de mars 2011, qui avait permis à une dizaine de clients de la Banque Palatine, dans la perspective du développement de leur courant d’affaires avec le Maroc, de rencontrer des acteurs locaux susceptibles de devenir clients, fournisseurs ou partenaires.

Cette deuxième visite permettra de faire découvrir l’offre marocaine aux acteurs de deux secteurs industriels prioritaires. C’est aussi une nouvelle occasion pour la Banque Palatine d’accompagner à l’international les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

 

Pour l’AMDI, cette démarche s’inscrit dans la ligne fixée par le Plan Emergence, programme ambitieux qui vise, entre autres, à proposer les conditions les meilleures pour des implantations industrielles, que cela concerne les infrastructures, la qualification du personnel, les conditions fiscales et administratives d’accompagnement de l’implantation.

« Cette collaboration productive avec la Banque Palatine permet au Maroc  de faire découvrir son offre à des entreprises soucieuses  de renforcer leur compétitivité à l’aide d’une installation au Maroc et à tirer profit notamment de la qualité des infrastructures, d’un personnel performant et de coût compétitifs», a commenté M. Fathallah Sijilmassi, Directeur Général de l’Agence Marocaine pour le Développement des Investissements.

 

Pour Daniel Karyotis, Président du Directoire de la Banque Palatine, « la présence à l’international est aujourd’hui une nécessité pour les ETI. En tant que Banquier partenaire, la Banque Palatine se doit donc de les accompagner. C’est pourquoi, ce partenariat avec l’AMDI est pour nous une nouvelle occasion de leur faire découvrir le Royaume du Maroc qui connaît actuellement une forte croissance économique, qui possède des infrastructures modernes et un environnement propice aux investissements. »

 

A propos de la Banque Palatine :

La Banque Palatine, banque des entreprises et du patrimoine du Groupe BPCE, accompagne les entrepreneurs aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Elle déploie son expertise auprès des moyennes entreprises et des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Son réseau de 52 agences en France en synergie avec les métiers d’expertise (gestion privée, corporate finance, immobilier, international, salle des marchés…) accompagne aujourd’hui plus de 8 500 entreprises et 110 000 clients privés. www.palatine.fr