Algérie : de nouvelles restrictions à l’import

Le ministre algérien du Commerce, Mohamed Benmeradi a annoncé récemment la volonté du gouvernement de réduire les importations. Après avoir atteint 46,7 milliards de dollars en 2016, elles devraient encore osciller entre 40 et 41 milliards de dollars à la fin de l’année.
Le Conseil des ministres a adopté un projet de loi portant amendement de la Loi de 2009 relative à la protection du consommateur et à la répression des fraudes.
Cette révision a pour but de palier aux insuffisances de ladite législation apparues après dix années de mise en œuvre. A ce titre, il est notamment proposé d’enrichir cette législation, notamment en matière de spécifications de conformité,  de modalités du service après-vente,  de mesures conservatoires pour des produits suspectés de contrefaçon,  de clarifications de régime de l’admission temporaire notamment au niveau des établissements spécialisés et des zones sous douanes,  et enfin d’adaptation du régime de sanctions prévues pour la protection des consommateurs et la répression des fraudes.

Pour rappel, le Plan d’action du gouvernement prévoit d’intensifier les actions de contrôle afin d’instaurer la transparence et de lutter contre les pratiques commerciales déloyales.