France/Maroc: signature d’accords dans le domaine de l’enseignement et de la recherche

Une vingtaine d’accords inter-universitaires ainsi qu’un accord-cadre entre les Conférences des présidents d’université du Maroc et de la France ont été signés à Rabat, en vue d’intensifier l’échange d’expériences et d’expertises académiques dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. 

Ces accords, dont la cérémonie de signature a eu lieu à l’occasion de la Rencontre académique bilatérale, ont pour objectif de consolider les fondements de la coopération bilatérale et de mettre en place des mécanismes efficaces de coordination en la matière. 

Il s’agit d’un accord-cadre signé par le président de la Conférence des présidents d’université du Maroc, Azzedine El Midaoui, et la vice-présidente de la Conférence des présidents d’université de France, Christine Gangloff-Ziegler, et de vingt accords conclus entre plusieurs universités des deux pays. 

Cette cérémonie a été présidée par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, en présence du secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, de l’ambassadeur de France, Jean François Girault, et de la directrice générale de l’Institut français du Maroc, Clélia Chevrier Kolacko. 

Moment fort de la Rencontre académique, le lancement de la Plateforme Maroc Université numérique portant sur le développement des formations à distance communes adaptées aux spécificités de l’enseignement supérieur dans le Royaume. 

Pour l’année académique 2017-2018, un total de 39.855 étudiants marocains ont poursuivi leurs études supérieures dans les établissements d’enseignement supérieur français. 

Tunisie : Conseil ministériel consacré à la recherche scientifique et technologique

Un Conseil ministériel tenu, mercredi matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali a été consacré au suivi de la concrétisation du volet relatif à la recherche scientifique et technologique dans le Programme présidentiel « Ensemble relevons les défis », avec pour titre « La recherche scientifique et technologique, pilier de la nouvelle économie. »

Le Conseil a passé en revue, au début de ses travaux, la situation du secteur de la recherche scientifique et technologique et l’évolution qu’il a connue au cours du dernier quinquennat, en termes de fonds alloués, de démarrage de l’installation des pôles technologiques et de mise en place d’une nouvelle organisation de la gestion de ces établissements.

Le Conseil a, ensuite, examiné les moyens à même de promouvoir ce secteur et d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés, dans le programme présidentiel pour le nouveau quinquennat.

Le Chef de l’Etat a souligné la nécessité d’approfondir la réflexion sur les priorités nationales et d’examiner les moyens de traduire ces priorités en des projets de recherche qui auront des résultats concrets au niveau du système de production.

Il a, également, mis l’accent sur l’incitation et l’encouragement des chercheurs à se consacrer à la recherche scientifique, sur la base de contrats-programmes qui définissent les objectifs, fixent le calendrier de réalisation et sont soumis à l’évaluation continue.

Le Président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé d’associer davantage le secteur privé dans les projets de recherche, de manière à favoriser l’innovation et la créativité de l’économie et conférer au produit tunisien une haute valeur ajoutée technologique qui renforce sa compétitivité.

L’examen de ce volet se poursuivra ultérieurement lors d’un conseil ministériel.

Source TAP