Tunisie: le Prix Sakharov remis le 14 décembre à la mère de Bouazizi

La mère de Mohamed Bouazizi recevra le 14 décembre des mains du président du parlement européen  à Strasbourg, le Prix Sakharov attribué à son fils à titre posthume. Une invitation lui a été remise mardi par Adrianus Koetsenruijter,  ambassadeur, chef de la Délégation européenne à Tunis. Ce prix est revenu également à la militante égyptienne Asma Mahfoudh, au dissident libyen Ahmed al-Zubair Ahmed al-Sanusi, à l’avocate syrienne Razan Zeitouneh et au caricaturiste syrien Ali Farzat.

Le Prix Sakharov, du nom du dissident soviétique, est attribué  par le Parlement européen. Il récompense, chaque année, un défenseur des droits de l’homme et de la démocratie comme l’avait fait Sakharov du temps de la dictature communiste.

Le « Printemps arabe » récompensé par l’UE

Le Parlement européen a décerné jeudi son prestigieux prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à cinq militants du « Printemps arabe ».

Les lauréats sont le protestataire tunisien Mohamed Bouazizi (honoré à titre posthume), la militante égyptienne Asmaa Mahfouz, le dissident libyen Ahmed al-Zubair Ahmed al-Sanusi, l’avocate syrienne Razan Zeitouneh et le caricaturiste syrien Ali Farzat.

Le Prix Sakharov – qui au fil des ans s’est imposé comme une sorte d’équivalent européen du Prix Nobel de la Paix – récompense chaque année un défenseur des droits de l’homme et de la démocratie.