Macron: «Les crimes de la colonisation européenne sont incontestables»

Le chef de l’Etat a prononce un discours ce matin devant 800 étudiants de l’Université de Ouagadougou. S’exprimant sur l’esclavage de migrants en Libye, Emmanuel Macron a annoncé qu’il allait «proposer une initiative euro-africaine» pour «frapper les organisations criminelles et les réseaux de passeurs» qui exploitent les migrants subsahariens dont certains sont réduits en esclavage.

M. Macron a également annoncé «un soutien massif à l’évacuation des personnes en danger» en Libye, qualifiant la vente de migrants comme esclaves de «crime contre l’humanité», lors d’un discours devant des étudiants burkinabès. Contrairement à ce qu’ont pensé certains,
ce n’est pas l’intervention militaire franco-britannique qu’il a qualifié ainsi.

La colonisation et non l’intervention

«Il y a eu des fautes et des crimes, des grandes choses et des histoires heureuses», mais «les crimes de la colonisation européenne sont incontestables», a déclaré le président Macron. C’est «un passé qui doit passer», a-t-il ajouté.
Le président français Emmanuel Macron a également promis que tous les documents français concernant l’assassinat de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara en 1987 seraient “déclassifiés”.
“Les archives sont aujourd’hui disponibles et ouvertes à la justice burkinabè, sauf pour les documents classifiés et couverts par le secret défense. J’ai pris un engagement clair et je viens de le dire au président Kaboré: ces documents seront déclassifiés pour la justice burkinabè qui aura accès à tous les documents sur l’affaire Sankara”, a déclaré le président français lors d’un point presse.
La mort de Thomas Sankara, devenue une figure panafricaine, était un sujet tabou pendant les 27 ans de pouvoir de l’ancien président Blaise Compaoré, qui a succédé au “père de la révolution”.

La vie familiale, un droit également pour les migrants – comment le garantir?

Faut-il modifier les règles de l’Union européenne relatives au regroupement familial des migrants? La Commission a lancé aujourd’hui un débat public sur le droit au regroupement familial des ressortissants de pays tiers résidant dans l’Union européenne. En fonction des résultats de cette consultation, la Commission décidera s’il convient d’assurer un suivi politique – par exemple, en établissant des lignes directrices claires, en modifiant les règles actuelles ou en laissant la législation en l’état.Texte complet sous la référence : IP/11/1346 ; sur http://europa.eu/rapid/searchAction.do

<<15.11 Nouveaux efforts dans la lutte contre le trafic de drogues.doc>>

la Commissaire Cecilia Malmström appelle à la vigilance à l’égard des drogues de synthèse et réclame plus d’efforts en matière de lutte contre le trafic de drogue

Le rapport annuel 2011, publié par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), montre que la consommation de drogue est relativement stable en Europe, la consommation de cocaïne pouvant avoir atteint son niveau maximum et la consommation de cannabis continuant de reculer chez les jeunes. Cependant, ces signes positifs de stabilité de la consommation des drogues bien établies sont contrebalancés par l’émergence de nouvelles menaces, comme la plus grande disponibilité de drogues de synthèse, la rapide apparition de nouvelles substances et le développement de la «poly­consommation».

Texte complet sous la référence : IP/11/1347 ; sur http://europa.eu/rapid/searchAction.do

<<18.11 Coopération et mobilité au coeur de la nouvelle stratégie migratoire de l’UE.doc>>

Le renforcement de la coopération et de la mobilité au cœur du renouvellement de la stratégie migratoire de l’UE

L’Union européenne doit dynamiser ses relations avec les pays tiers pour mieux récolter les bénéfices mutuels que la migration peut apporter. Bien que les questions migratoires soient une des premières priorités politiques de l’Union, le Printemps arabe et les événements survenus en 2011 dans le sud de la Méditerranée ont souligné davantage encore la nécessité qu’elle adopte une politique migratoire cohérente et globale. Texte complet sous la référence : IP/11/1369 ; sur http://europa.eu/rapid/searchAction.do

 

<<18.11 Inauguration du Portail de l’UE sur l’immigration.doc>>

Comment venir dans l ‘Union européenne? Trouvez désormais les bons conseils en quelques clics

Où s’adresser pour obtenir un permis de travail allemand? Un ressortissant indien a-t-il besoin d’un permis de séjour pour étudier en Espagne? Si vous avez été exploité au travail, vers qui pouvez-vous vous tourner pour obtenir de l’aide ? Le commissaire européen chargé des Affaires intérieures, Mme Cecilia Malmström, a inauguré le «Portail de l’UE sur l’immigration», un site internet regorgeant d’informations pratiques à l’intention des ressortissants étrangers qui envisagent de s’installer dans l’UE.Texte complet sous la référence : IP/11/1370 ; sur http://europa.eu/rapid/searchAction.do


Paris : fin de l’aide aux Tunisiens fuyant la démocratie

Le dispositif d’hébergement d’urgence mis en place par la Ville de Paris pour les migrants tunisiens arrivés par centaines après la chute de l’ex-dictateur Zine el Abidine Ben Ali a expiré , laissant 80 personnes sans solution, a-t-on appris auprès de la mairie. Lancé le 26 avril, le dispositif a permis la prise en charge de plus de 5O0 personnes pour 330 prévues, hébergées dans des hôtels ou dans des lieux mis à disposition des migrants par les associations France Terre d’Asile et Aurore.

“On va fermer en douceur, pas de façon brutale pour que les personnes en manque de solution ne se retrouvent pas à la rue”, a assuré Pascale Boistard, adjointe au maire chargée de l’immigration. Le président de France Terre d’Asile, Pierre Henry, a déclaré que l’ONG “a fermé son dispositif depuis quelques jours”.