Libye : Kadhafi prévient contre les méfaits de l’assèchement du Lac Tchad

Le chef d’Etat libyen Mouammar Kadhafi a affirmé dimanche à N’djamena que si le Lac Tchad s’assèche, il y’aura 30 millions de personnes qui seront obligés d’émigrer vers l’Europe, soulignant que la solution réside dans son sauvetage et non l’adoption de « la solution négative » consistant à les intercepter (les immigrés) en mer.

S’exprimant devant le huitième Forum mondial du développement durable qui se tient dans la capitale tchadienne, il a appelé l’Europe à oeuvrer à sauver le Lac Tchad si elle ne veut pas que 30 millions de personnes qui vivent de ce lac se préparent à émigrer vers l’Europe et élaborent des plans susceptibles de les y amener.

« Nous entendons parler de l’émigration et de l’interception des émigrés en mer, mais nous n’entendons rien sur le règlement et la recherche des causes de ce phénomène », a déclaré le guide Kadhafi.

Le leader libyen a réitéré son appel au monde à réfléchir sur les causes de l’émigration et exhorté le G-8, le G-20, les grandes économies et les grandes institutions internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) d’affirmer au monde qu’ils se sont orientés pour la sauvegarde du Lac Tchad ou pour faire réussir l’opération de création de bassins sur les fleuves en Centrafrique, au Congo, au Cameroun et au Tchad.

Il a ajouté que les populations attendent de voir ces communautés construire le barrage d’Inga afin qu’il crée de l’énergie électrique en Afrique et permette son exportation vers Europe, et d’exploiter les chutes d’eau aux sources du Nil, au Zimbabwe et en Afrique du Sud pour la production de l’énergie électrique.

Mouammar Kadhafi a estimé que ce sont la pauvreté et les besoins qui ont conduit à l’adhésion des jeunes aux actes terroristes car il y’a des parties qui exploitent leur situation sociale (difficile), les louent et leur payent en contrepartie de l’exécution d’opérations et leur promettent que même s’ils meurent lors des opérations leurs familles percevront d’énormes fonds.

Il a ajouté que les jeunes sont utilisés pour garder les caravanes de stupéfiants depuis l’Afrique de l’Ouest jusqu’au Sinaï, en Egypte, étant donné qu’ils sont pauvres et ont besoin d’argent.

Le leader libyen a soutenu que si le monde contribue à la mise en place de projets permettant aux jeunes de s’attacher à la terre et d’avoir un travail cela les occupera au lieu de garder les caravanes de drogue ou de louer leurs services pour conduire des opérations terroristes.

« Nous effectuerons une campagne au profit du Lac Tchad pour que le monde en prenne conscience et le sauve », a déclaré le guide Kadhafi.

Source PANA