Maroc: Norton Rose Fulbright conseil du Royaume sur la privatisation de Maroc Telecom

Le 22 juillet 2019. Norton Rose Fulbright, cabinet d’avocats d’affaires international, a conseillé l’Etat marocain à l’occasion de la cession de 8% du capital de Maroc Telecom auprès d’investisseurs institutionnels marocains et par voie d’une offre de vente au public sur la Bourse de Casablanca. L’ensemble de l’opération a porté sur plus de 70 millions d’actions, pour un montant total de 8,8 milliards de Dirhams marocains, soit environ 825 millions d’euros.

Maroc Telecom est cotée à la Bourse de Casablanca et sur Euronext Paris. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la privatisation de Maroc Telecom initiée en 2001. A l’issue de la cession, l’Etat marocain détient 22% du capital de Maroc Telecom.

L’équipe de Norton Rose Fulbright à Paris et Casablanca qui a conseillé le Royaume du Maroc était dirigée par Alain Malek, associé responsable du bureau de Casablanca, sur les aspects de droit corporate. Roberto Cristofolini, associé, et Aurélie Pélisson, étaient en charge des aspects marchés de capitaux. 

Lancement de la 4G au Maroc : Méditel remporte la bataille

Les annonces des trois opérateurs télécoms marocains se suivent et se ressemblent. Elles concernent le lancement attendu de la 4G. Inwi a été le premier à faire part du lancement imminent de cette technologie dans le royaume à l’échelle de tout le pays, mais sans préciser de date de sa mise en service. L’opérateur alternatif a été rapidement suivi par Maroc Telecom, qui a également gardé le mystère sur les modalités techniques de ce lancement. C’est finalement Méditel qui est sorti du lot, en annonçant pour ce début de semaine le démarrage du déploiement de cette technologie.

Source :  h24info.com


Vivendi pousse Orange à s’immiscer dans le dossier Maroc Telecom

Vivendi, qui se retrouve avec un seul acheteur potentiel pour ses 53% dans Maroc Telecom, aimerait qu’Orange se joigne à la compétition pour pousser à la hausse les enchères, affirme le Wall Street Journal .

Vivendi pousse Orange à se joindre à la négociation sur la vente de sa filiale Maroc Telecom, pour sortir de son tête-à-tête avec l’opérateur émirati Etisalat, affirme mardi le quotidien économique Wall Street Journal. Vivendi se retrouve en effet avec un seul acheteur potentiel pour ses 53% dans Maroc Telecom après que le qatari Ooredoo (ex-QTel) a jeté l’éponge vendredi face à la lenteur du processus.

Vivendi, qui a besoin de céder des actifs, aimerait donc qu’Orange se joigne à la compétition pour pousser à la hausse les enchères, affirme le journal, citant des personnes proches du dossier.

Discret, le français regarde depuis le début car Maroc Telecom présente un intérêt stratégique. Mais il n’a pas mis d’offre sur la table. Et n’est surtout pas prêt à débourser 4,6 milliards d’euros, comme l’aurait proposé Etisalat. En mars dernier, Stéphane Richard, P-dg d’Orange, avait indiqué au Figaro qu’«Orange présente toutes les garanties politiques, techniques et financières pour reprendre cet actif sensible. Mais, étant déjà présents au Maroc, nous avons une idée assez précise de la valeur de Maroc Telecom. Nous ne grimperons pas à une échelle de perroquet. Alors que la pression sur le secteur est énorme, je dois tout d’abord préserver la solidité financière d’Orange».

Sujet sensible

Pourtant Orange ferait un acquéreur tout trouvé. Car le sujet est diplomatiquement sensible. Le royaume du Maroc détient 30% de Maroc Telecom, et rien ne se fera sans son accord. Maroc Telecom est l’un des  fleurons de l’économie nationale» et l’un des premiers employeurs du pays.

Sans compter qu’Orange a toujours regretté d’avoir laissé Maroc Telecom lui échapper au profit de Vivendi. En 2001, France Télécom, alors écrasé par sa dette, n’avait même pas pu participer à la (…)

Lire la suite sur Figaro.fr


Maroc Telecom lance le Forfait Universal Music

Fruit d’un partenariat entre Maroc Telecom “Universal Music“, leader mondial de la musique et pionnier de la distribution musicale numérique et MTV (Music Television), le Forfait Universal Music que vient de lancer Maroc Telecom va permettre aux abonnés de l’opérateur historique chérifien, pour 99 DH, de communiquer durant 60 minutes, d’envoyer 300 SMS/MMS, l’accès exclusif et illimité au catalogue de vidéos clips Universal Music et aux 4 chaînes de télévision MTV.
Pour ce faire, Maroc Telecom a mis à la disposition de ses abonnés une large gamme de terminaux à partir de 0 DH. En plus, ils pourront participer à des animations et des jeux concours dédiés et donc bénéficier gratuitement des services de transfert et de réception d’argent sur mobile, Mobicash.
Selon www.easybourse.com, précise que l’offre Forfait Universal Music, bâtie sur des savoir-faire complémentaires, reflète la volonté de Maroc Telecom de satisfaire toujours mieux les attentes d’une clientèle jeune, avide de communication et de nouveaux contenus mais soucieuse de maîtriser son budget.

Maroc Telecom : Chiffre d’affaires en hausse de 6% au 1er semestre

Le groupe Maroc Telecom a annoncé avoir réalisé au cours du 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires consolidé de 15,4 milliards de dirhams (1,4 milliard d’euros), soit une hausse de 6%, par rapport à 2009. « Ces réalisations s’expliquent par la bonne tenue du marché national et les performances satisfaisantes des filiales « en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Gabon », a indiqué Maroc Telecom dans un communiqué publié à Casablanca. L’opérateur historique marocain a en outre révélé que son résultat net part du groupe s’est élevé à 4,4 milliards de dirhams (environ 410 millions d’euros) en « retrait » de 4,1% par rapport à 2009. Ce « retrait » est dû à une « croissance des charges financières liées aux investissements (…) et à l’acquisition de la Sotelma (Mali) », a encore précisé le groupe marocain. Rappelons que Maroc Telecom a acquis, en juillet 2009, la compagnie malienne Sotelma pour 3,1 milliards de dirhams (environ 280 millions d’euros).