Algérie: « Journée du souvenir » au JO

La loi faisant du 19 mars, date-anniversaire du cessez-le-feu de 1962 en Algérie, une « Journée nationale du souvenir » en mémoire des victimes de ce conflit a été publiée jeudi au Journal officiel.

En deux courts articles, la loi institue chaque 19 mars une Journée du souvenir « à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc ».

Cette journée n’est « ni fériée ni chômée ». Le 19 mars, date du cessez-le-feu au lendemain des accords d’Evian, est un sujet de tensions droite-gauche (l’UMP a voté contre la loi, définitivement adoptée le 8 novembre) mais aussi entre associations d’anciens combattants et de rapatriés d’Algérie.

Guerre d’Algérie : « Journée du souvenir » adoptée

Le Parlement a adopté définitivement aujourd’hui la proposition de loi socialiste qui fait du 19 mars, date anniversaire du cessez-le-feu en 1962, la « Journée nationale du souvenir » en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie, après le vote en ce sens du Sénat.

Le texte a été adopté par 181 voix contre 155, la gauche s’étant prononcée pour, la droite contre, à l’issue d’un débat passionné. Déjà votée en janvier 2002, et dans les mêmes termes, par l’Assemblée nationale, la proposition de loi est définitivement adoptée après le vote du Sénat et ne retourne pas devant les députés.