Ahmadinejad accuse les responsables US d’avoir monté les fuites à Wikileaks

Les documents de l’administration américaine relatifs à l’Iran publiés dimanche par WikiLeaks sont « sans valeur » et ont un objectif « malveillant », a affirmé lundi le président Mahmoud Ahmadinejad lors d’une conférence de presse.

« Ces documents ont été préparés et diffusés par le gouvernement américain selon un plan et dans un objectif précis. Ils font partie d’une campagne de guerre de désinformation (contre l’Iran), mais n’auront pas l’impact politique désiré » par Washington, a-t-il affirmé.

Ces déclarations surviennent au lendemain de la divulgation par des médias occidentaux d’une partie du contenu de 250 000 câbles diplomatiques américains récupérés par le site WikiLeaks, dont un certain nombre font état notamment de l’inquiétude des voisins arabes de Téhéran face au programme nucléaire iranien.

L’Iran a obtenu auprès de la Corée du Nord des missiles très performants capables d’atteindre l’Europe, selon d’autres documents américains transmis par WikiLeaks et cités dimanche par le quotidien américain The New York Times. Cette dernière information est la seule qui retient l’attention de nombreux observateurs qui se posent de plus en plus de questions sur les « fuites » Wikileaks et rejoignent, parfois, les accusations du président iranien.

Selon ces documents Wikileaks,  Israël, mais aussi les pays du Golfe, ont fortement incité les Etats-Unis à la fermeté pour déjouer les présumées ambitions nucléaires militaires de l’Iran, le roi Abdallah d’Arabie saoudite soutenant l’option militaire.