Tunisie: nouveaux troubles dans le bassin minier de Gafsa

Après la publication des résultats d’un concours d’embauche à la Compagnies des Phosphates de Gafsa -la CPG-, des jeunes s’estimant injustement écartés du programme de recrutement ont incendié un poste de police à El Guettar. La route menant de Gafsa à Gabès a aussi été coupée. Dans la région, qui avait été à la pointe de la révolution de 2011, la crise sociale est loin d’être réglée.

A peine 3 000 postes pour 28 000 postulants : dans le bassin minier de Gafsa, touché par un chômage endémique, « les nerfs sont à vif », avoue un syndicaliste.

A l’annonce des résultats dans la ville de Mhdilla, les jeunes chômeurs d’El Guettar qui ne pouvaient pas se porter candidat ont manifesté leur mécontentement. Alors bien sûr, tout le monde ne peut pas aller travailler à la CPG reconnait Messaoud Romdhani. Mais pour le porte-parole du comité national de soutien aux populations du bassin minier, les nouvelles autorités n’ont pas suffisamment pris en compte le malaise de la population

« Je comprends que ce problème ne sera pas résolu du jour au lendemain mais les gens voient que le problème essentiel pour le gouvernement c’est de distribuer les postes politiques. Malheureusement je crois que le gouvernement n’a pas essayé d’établir une communication efficace avec la population pour apaiser la situation ».

De nouvelles annonces d’embauches sont prévues dans les prochains jours dans d’autres villes du gouvernorat de Gafsa. Des forces de sécurité ont été envoyées en renfort. Lors de la longue et violente révolte de 2008 dans le bassin minier, tout avait démarré après un programme d’embauche contesté.

Tunisie : Le forum international « Mostakbali 2012 » se tiendra les 7 et 8 avril

Alors que la question des études et de l’emploi est plus que jamais au cœur des priorités, les jeunes ont un besoin crucial d’informations et de conseils afin de bien choisir le cursus universitaire le mieux adapté à leur situation et de préparer leur insertion sur le marché du travail, en Tunisie ou à l’étranger.
C’est dans ce cadre que l’agence ExpoEvents, le bureau Proinvest et le Réseau social éducatif «Edupartage.com», en collaboration avec la JCI de Tunis, l’ATUGE et le réseau étudiant AIESEC, organisent le premier forum international dédié à l’éducation, aux études universitaires et à l’emploi: Mostakbali 2012, qui se déroulera les 7 et 8 avril 2012 au Palais des Congrès à Tunis.
Futurs bacheliers, étudiants, jeunes diplômés, professionnels de l’éducation et demandeurs d’emploi seront invités pour 2 journées entières pour s’informer, échanger et recueillir de précieux conseils.


Tunisie : Le gouvernement de transition promet de créer 50 000 emplois

En dépit de la conjoncture exceptionnelle qui prévaut en Tunisie, le gouvernement compte donner de l’emploi à 50.000 personnes cette année 2011. C’est ce que vient d’affirmer le ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Saïd Aidi, en déplacement dans le gouvernorat de Gabès où il a rencontré un groupe de demandeurs d’emploi.
Saïd Aidi a souligné que son département finalise actuellement le dossier des recrutements à la fonction publique, et précise, de ce fait, que les critères de recrutement ont été établis en collaboration avec les associations des demandeurs d’emploi, toutes les composantes de la société civile confondues, ce qui est à même de garantir la transparence de ces opérations qui peuvent toucher 22 mille demandeurs d’emploi, indique la TAP.

Cependant, M. Aydi a demandé aux jeunes de faire preuve d’esprit de l’initiative en essayant de s’installer à leur propre compte. Pour ce faire, il les appelle à tirer profit du “programme Amal“, afin de promouvoir l’employabilité de ses bénéficiaires et faciliter leur intégration dans le marché de l’emploi.

En outre, tout en rappelant que la Tunisie compte aujourd’hui pas moins de 700.000 chômeurs, le ministre de l’Emploi fonde de réels espoirs sur la coopération technique, laquelle peut absorber plusieurs milliers des demandeurs d’emploi tunisiens.

MEDIBAT, du 6 au 9 juin 2011, à Sfax, Tunisie

MEDIBAT soutient à sa façon, les ambitions des jeunes et partage avec eux leurs aspirations, en effet, il déploie des efforts pour le lancement de projets susceptibles de créer des postes d’emploi, des sources de revenus et pour les familles et pour l’économie nationale. C’est du moins ce que la chambre de Commerce et d’Industrie de Sfax a décidé pour la 11ème session de MEDIBAT, il s’agit en effet, de réserver un stand pour exposer des projets de création et de lancement de petites et moyennes entreprises –PME-au profit surtout des diplômés de l’enseignement supérieur, mais des autres jeunes aussi, surtout dans les régions profondes, à l’intérieur de la Tunisie.

C’est dans ce cadre qu’un accord a été déjà conclu avec un homme d’affaire ayant un brevet d’invention qu’il exploite dans sa propre usine en France produisant des plaques économiques et écologiques d’isolation, employées dans le secteur du bâtiment. Il est disposé non seulement à mettre à la disposition des jeunes tunisiens, son brevet d’invention, mais il s’engage surtout à assurer la formation des formateurs, le suivi technique et la prospection du marché de l’exportation, si la production la requiert. Il a déjà proposé à solliciter d’autres partenaires à contribuer à ces efforts visant à créer de nouvelles petites et moyennes entreprises , au profit des jeunes surtout.


 

Algérie : 700 000 postes d’emplois seront créés à l’horizon 2014

Quelque 700 000 postes d’emplois seront créés dans le cadre des projets inscrits au titre du quinquennat 2010-2014 du secteur des Travaux publics, a souligné lundi à Alger Amar Ghoul, ministre des Travaux publics. S’exprimant lors d’une rencontre ayant regroupé les entreprises de réalisation, les bureaux d’études ainsi que les laboratoires de contrôle et de suivi du secteur public, le ministre a indiqué que son département  »ambitionne de créer 700 000 postes d’emploi dans le sillage des nombreux projets du quinquennat 2010-2014 au niveau national. Ces derniers, a-t-il dit, consistent notamment à réaliser 22 000 km de routes et d’autoroutes, 2 000 ouvrages d’art, mais aussi 60 projets d’infrastructures maritimes et 30 opérations d’aménagement aéroportuaire.

 

Tunisie-Solidarité : Près de 8 000 projets approuvés par la BTS

Au cours des huit premiers mois 2010, la Banque Tunisienne de Solidarité a approuvé le financement de 7 863 projets, contre 7 582 au cours de la même période de l’année 2009. Ces projets doivent permettre de créer près de 14 620 emplois. Dans l’exposé donné au cours du conseil des ministres du 8 septembre 2010, on indique que les diplômés de l’enseignement supérieur ont bénéficié de plus de 49% du coût global de ces approbations.
De même, la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) a approuvé le financement de 179 projets qui doivent permettre la création de près de 2 990 emplois, durant la même période.
En outre, le Fonds national pour l’emploi 21-21 a encadré 136 565 demandeurs d’emploi.