NORTON ROSE conseil pour le lancement de la première ligne de tramway à Casablanca

Le cabinet Norton Rose a fait part de son rôle de conseil du consortium formé par RATP Développement,  CDG et Transinvest, à l’occasion du lancement de la première ligne de tramway de Casablanca.

 

Norton Rose Morocco a assisté CDG, RATP Développement et Transinvest dans la négociation et la conclusion des accords relatifs à la formation du groupement attributaire de l’exploitation de la première ligne de tramway de Casablanca ainsi que dans ses négociations pour la signature du contrat d’exploitation avec Casa Transports, maître d’ouvrage du projet.

 

Le projet de tramway de Casablanca a été initié en 2004. Il fait partie des grandes recommandations du Plan de Déplacement Urbain. Son inauguration devrait avoir lieu en décembre prochain.

L’équipe du Groupe Norton Rose à Casablanca en charge de cette opération est constituée d’Alain Malek, Associé, et de Godefroy Le Mintier, Of Counsel.

 

Autres conseils juridiques : Casa Transports est conseillé par UGGC, représenté par Patrick Larrivée, Christophe Simonnet et Louis Dubois.

La négociation du contrat d’exploitation pour le compte de Casa Tram a également impliqué directement les services – notamment juridiques – de RATP Développement.

 

A propos de Norton Rose Morocco

Norton Rose Morocco appartient au Groupe Norton Rose, l’un des plus grands cabinets d’avocats d’affaires internationaux. Nous offrons une gamme complète de services juridiques à de nombreuses institutions financières et entreprises mondiales de premier plan grâce à nos bureaux situés en Europe, en Asie, en Australie, au Canada, en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique latine ainsi qu’en Asie centrale. Connaître le métier de nos clients et apprécier les enjeux de leur secteur d’activité est pour nous essentiel.

Nos avocats partagent leurs savoir-faire industriels et leurs expertises sectorielles par delà les frontières, nous permettant ainsi d’accompagner nos clients dans le monde entier. Le Groupe dispose d’une grande expérience dans les secteurs suivants : institutions financières, énergie, infrastructure,  mines et matières premières, transport, technologie et innovation, pharmaceutique et sciences de la vie.

Le Groupe Norton Rose compte plus de 2 900 avocats actifs dans ses bureaux situés à Abou Dhabi, Almaty, Amsterdam, Athènes, Bahreïn, Bangkok, Bogota, Brisbane, Bruxelles, Calgary, Canberra, Cape Town, Caracas, Casablanca, Dubaï, Durban, Francfort, Hambourg, Hong-Kong, Johannesburg, Londres, Melbourne, Milan, Montréal, Moscou, Munich, Ottawa, Paris, Pékin, Perth, Le Pirée, Prague, Québec, Rome, Shanghai, Singapour, Sydney, Tokyo, Toronto et Varsovie et dans des bureaux associés situés à Hô Chi Minh-Ville et Jakarta.

Le Groupe Norton Rose comprend Norton Rose LLP, Norton Rose Australia, Norton Rose Canada LLP, Norton Rose South Africa (constitué sous le nom de Deneys Reitz, Inc.) et leurs sociétés affiliées respectives.


Comédie « communautaire » sur l’assassinat d’un chef du Hamas

Le tournage d’une comédie franco-israélienne tournant en dérision l’assassinat en 2010 d’un responsable militaire du Hamas, attribué à des agents israéliens, doit démarrer en avril, avec dans le rôle principal l’acteur français Tomer Sisley, a indiqué le quotidien Haaretz. Ce cadre, Mahmoud al-Mabhouh, un des fondateurs de la branche militaire du mouvement islamiste palestinien, avait été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Dubaï en janvier 2010.

La police de Dubaï a imputé l’assassinat au Mossad, étayant ses accusations par la diffusion d’images de vidéosurveillance montrant que 27 personnes avaient participé à l’opération. L’enquête a montré que tous avaient utilisé de faux passeports britanniques irlandais, français, australiens ou allemands. Les tueurs présumés avaient aussi été filmés alors qu’ils portaient des perruques, des tenues de tennis ou des barbes et des moustaches postiches.

Selon le quotidien Haaretz, cette opération baptisée « Kidon » (javelot) donne son nom au film, une co-production franco-israélienne, et sert de trame au scénario d’Emmanuel Nakash, dont le tournage doit démarrer en avril en Israël. Deux acteurs vedettes israéliens, Shlomo Bar-Abba et Sasson Gabaï, doivent incarner des hauts responsables du Mossad choqués d’entendre que leur organisation est impliquée dans l’affaire alors qu’ils savent que c’est faux.

Ils découvrent que les assassins sont en fait des voyous, dont un étudiant, un faussaire et le propriétaire d’une maison close, tous impliqués dans une tentative d’escroquerie. En mars 2010, dans le cadre d’une campagne publicitaire une chaîne de supermarchés israéliens avait déjà utilisé des comédiens déguisés en tueurs du Mossad à l’appui de sa promesse de « massacrer les prix ».

Signature d’un mémorandum d’entente entre Maroc Export et Dubai Export


Un mémorandum d’entente a été signé le 27 octobre 2011, entre le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export), et Dubaï Export, dans le but de dynamiser la coopération commerciale et économique bilatérale.

L’accord a été signé par le directeur général de Maroc Export, Saad Eddine Benabdallah et Mohammed Ali Al Kamali, directeur du développement des marchés d’exportations à Dubaï Export.

Selon des chiffres de Dubaï Export, les exportations de Dubaï au Maroc ont grossis de 19% de 2009 à 2010 et devraient avoir augmenté de plus de 30% vers la fin de cette année!

Le volume des exportations directes de Dubaï vers le Maroc se sont élevées à 448 millions de dirhams émiratis en 2010 (1 dirham émirati = 2, 17 DH).

L’accord a été signé à l’occasion de la visite effectuée fin octobre par une importante délégation d’hommes d’affaires marocains à Dubaï dans le cadre d’une mission de prospection des opportunités d’affaires dans des pays du Golfe qui l’a conduit à Doha et à Dubaï.