Des ex-eurodéputés dénoncent l’Otan à Tripoli

Quatre anciens eurodéputés, dont trois Français, se sont rendus la semaine dernière à Tripoli, à l’invitation d’une ONG libyenne, pour rencontrer des responsables du régime, selon Le Parisien. Le quai d’Orsay n’avait pas été mis au courant de cette visite.

Parmi les élus, Margie Sudre, ancienne secrétaire d’Etat à la Francophonie du gouvernement Juppé, assume totalement la visite : « Nous avons rencontré des familles de civils bombardés par la coalition et constaté que les dépôts de nourriture avaient été touchés ». L’ancienne ministre semble avoir été sensible aux arguments de ses hôtes : « Je considère que la communauté internationale a outrepassé le mandat de l’ONU. Il ne s’agit plus de défendre les populations civiles mais de les attaquer. Cessons de nous mêler de cette guerre qui ne nous concerne pas », explique-t-elle au Parisien.

« Après cinq mois, l’enlisement est total. Il faut négocier une sortie de crise pour éviter une partition du pays », assure de son côté Michel Scarbonchi, ex-député européen radical de gauche, lui aussi membre de la délégation.