Macron: «Les crimes de la colonisation européenne sont incontestables»

Le chef de l’Etat a prononce un discours ce matin devant 800 étudiants de l’Université de Ouagadougou. S’exprimant sur l’esclavage de migrants en Libye, Emmanuel Macron a annoncé qu’il allait «proposer une initiative euro-africaine» pour «frapper les organisations criminelles et les réseaux de passeurs» qui exploitent les migrants subsahariens dont certains sont réduits en esclavage.

M. Macron a également annoncé «un soutien massif à l’évacuation des personnes en danger» en Libye, qualifiant la vente de migrants comme esclaves de «crime contre l’humanité», lors d’un discours devant des étudiants burkinabès. Contrairement à ce qu’ont pensé certains,
ce n’est pas l’intervention militaire franco-britannique qu’il a qualifié ainsi.

La colonisation et non l’intervention

«Il y a eu des fautes et des crimes, des grandes choses et des histoires heureuses», mais «les crimes de la colonisation européenne sont incontestables», a déclaré le président Macron. C’est «un passé qui doit passer», a-t-il ajouté.
Le président français Emmanuel Macron a également promis que tous les documents français concernant l’assassinat de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara en 1987 seraient “déclassifiés”.
“Les archives sont aujourd’hui disponibles et ouvertes à la justice burkinabè, sauf pour les documents classifiés et couverts par le secret défense. J’ai pris un engagement clair et je viens de le dire au président Kaboré: ces documents seront déclassifiés pour la justice burkinabè qui aura accès à tous les documents sur l’affaire Sankara”, a déclaré le président français lors d’un point presse.
La mort de Thomas Sankara, devenue une figure panafricaine, était un sujet tabou pendant les 27 ans de pouvoir de l’ancien président Blaise Compaoré, qui a succédé au “père de la révolution”.

NetApp distribué par Afina Maroc

Afina Maroc, distributeur à valeur ajoutée spécialisé dans les solutions et services IT, référence l’offre de stockage NetApp. Conscient des challenges auxquels les entreprises doivent faire face pour concilier réduction des coûts et augmentation des données sauvegardées, Afina Maroc a intégré la solution de stockage NetApp à son catalogue. Afina Maroc devient ainsi l’unique distributeur sur les pays suivants : Maroc, Algérie, Tunisie, Cameroun, Niger, Mali, Burkina Faso, Guinée, Gabon Sénégal et Côte d’Ivoire.

Maroc Telecom : Chiffre d’affaires en hausse de 6% au 1er semestre

Le groupe Maroc Telecom a annoncé avoir réalisé au cours du 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires consolidé de 15,4 milliards de dirhams (1,4 milliard d’euros), soit une hausse de 6%, par rapport à 2009. “Ces réalisations s’expliquent par la bonne tenue du marché national et les performances satisfaisantes des filiales “en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Gabon”, a indiqué Maroc Telecom dans un communiqué publié à Casablanca. L’opérateur historique marocain a en outre révélé que son résultat net part du groupe s’est élevé à 4,4 milliards de dirhams (environ 410 millions d’euros) en “retrait” de 4,1% par rapport à 2009. Ce “retrait” est dû à une “croissance des charges financières liées aux investissements (…) et à l’acquisition de la Sotelma (Mali)”, a encore précisé le groupe marocain. Rappelons que Maroc Telecom a acquis, en juillet 2009, la compagnie malienne Sotelma pour 3,1 milliards de dirhams (environ 280 millions d’euros).