Tunisie: Un prêt de 10 millions de dollars de la BERD à l’UIB

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un financement de 10 millions d’euros à l’Union Internationale de Banque (UIB), filiale tunisienne du groupe français Société Générale, afin de financer ses opérations de commerce extérieur, rapporte le site ecofin.

Le soutien de l’institution basée à Londres couvrira les émissions de garantie par le prêteur tunisien, pour une durée maximale de trois ans, ainsi que ses opérations de financement avant exportation et après exportation.

À la ligne de crédit, s’ajoute une formation ayant trait aux opérations externes négociées au profit des entreprises clientes d’UIB qui bénéficieront de l’expertise de la banque en termes de solutions de financement d’investissement, de transactions commerciales internationales et de gestion de trésorerie.

Il convient de rappeler que, le 22 juin 2017, la BERD a accordé à UIB une autre ligne de crédit de 40 millions d’euros avec une échéance de 7 ans pour financer des PME et des entreprises de taille moyenne.

Au cours du premier semestre de 2017, la banque tunisienne a enregistré un produit bancaire net de 134 millions de dinars tunisiens et un résultat net de 37,4 millions de dinars, en hausse de 16% par rapport au premier semestre 2016.

Maroc – Colloque : le Maroc, un marché porteur et un hub vers l’Afrique, le 3 février à Paris

Venez découvrir le marché marocain et ses opportunités le 3 février prochain dans le cadre d’un colloque d’affaires organisé au Sénat au travers de présentations d’experts sur la pratique des affaires, les opportunités commerciales, le cadre des investissements et de témoignages de filiales françaises implantées au Maroc.

De réelles opportunités d’affaires sont à saisir au Maroc pour les entreprises françaises qui peuvent bénéficier d’un environnement favorable dans de nombreux secteurs. La France dispose d’une excellente image et d’une présence économique importante au Maroc. De grands groupes français ainsi que 1000 PME-PMI françaises y sont déjà implantées et interviennent dans tous les secteurs d’activité porteurs. De plus, le Maroc est devenu un « hub » pour pénétrer les marchés d’Afrique sub-saharienne.

Depuis une dizaine d’années, le Maroc connaît une croissance notable. Sur la période 2011-2015, le Royaume a connu une croissance moyenne d’environ 4 % par an. Ce pays est le premier engagement de la BAD, de l’AFD, et est un partenaire important de la BEI et de la Banque Mondiale. La BERD a inauguré son implantation au Maroc en 2012.

De plus, le Maroc est signataire d’accords de libre-échange avec l’Union Européenne, les Etats-Unis, la Turquie, et les pays de l’accord d’Agadir (Jordanie, Tunisie, Egypte). Un accord agricole avec l’UE est entré en vigueur en octobre 2012 et les négociations sont en cours pour un accord sur les services.

Communiqué

 

Le développement de l’économie marocaine financé par la BERD

Le Crédit du Maroc obtient le financement de ses activités de commerce extérieur dans le cadre du Programme d’aide aux échanges commerciaux (PAEC).

La BERD financera à hauteur de 40 millions de dollars le Crédit du Maroc afin de renforcer les échanges intrarégionaux et de développer les partenariats commerciaux.

Pour avoir plus d’information, lire l’article sur le site 2minutes.

La BERD ouvre un bureau permanent à Tunis

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) ouvre à Tunis son premier bureau permanent sur les rives sud et est de la Méditerranée.

Une étape supplémentaire « dans son engagement à long terme pour le soutien du développement économique du pays », soutien la Banque.

La Tunisie devient membre de la BERD

La Tunisie et la Jordanie, devenue elle aussi membre de cette institution européenne, rejoignent l’Egypte et le Maroc en tant que membres actionnaires et pays bénéficiaires de son accompagnement dans la mise en place de leurs programmes de réforme économique et politique.

Selon le site, la BERD prévoit de créer, en 2012, un  fonds spécial devant lui permettre de démarrer ses investissements dans ces quatre pays.

La Tunisie avait déposé, en juin 2011, une demande officielle afin de devenir à la fois membre actionnaire et pays bénéficiaire de l’appui financier de la BERD.

Créée en 1991 pour accompagner les pays de l’Europe centrale et de l’Est ainsi que ceux de l’Asie centrale dans leurs processus de transition, tout en mettant l’accent sur la promotion du secteur privé, la BERD envisage de mettre son expérience au profit des pays de la région MENA.

Source leaders