Tunisie: Mission de mentorat « Smart In Factory mentoring Intellitech »

Lieu : Tunis,  Tunisie

Date : Du 1/02/2017 au 28/02/2017

Type d’événement :

Formation, Assistance Technique, Mission / Echange

 

Description :

La mission de mentorat «Smart In Factory mentoring Intellitech » est une activité de formation organisée par ANIMA Investment Network à Tunis, Tunisie.

La mission de mentorat «Smart In Factory mentoring Intellitech » aura lieu en février 2017, date à définir. Plus d’informations sur les thématiques principales à traiter et le programme détaillé à venir prochainement.

 

Contact :

olivier@personnic.eu 

CCA International double ses effectifs au Maroc, malgré les tensions dans la région

En dépit des tensions politiques qui secouent le monde arabe, l’entreprise française CCA International, spécialiste de la relation client à distance, a décidé de doubler ses effectifs au Maroc en créant 300 nouveaux postes, indique La Tribune.

 

Installée à Tanger depuis 2008, la société a ouvert le mois dernier un centre de contacts à Casablanca, portant ses effectifs dans le pays de 300 à 600 postes, écrit le quotidien économique français.

“Le Maroc dispose de réelles compétences dans notre domaine d’activité qui occupe près de 60 000 personnes sur place”, explique Daïna Triz, directeur des opérations de CCA International, citée par le journal.

Au Maroc, CCA compte surtout des opérateurs de télécoms parmi ses clients, mais “compte tenu de l’expertise des Marocains, nous pouvons y exercer l’essentiel de nos métiers : télémarketing, assistance commerciale, assistance technique… que ce soit en relation inter-entreprise (B2B) ou avec les particuliers (B2C)”, se félicite, pour sa part, Olivier Pellevoizin, directeur de CCA au Maroc.

“Nous jugeons possible d’y développer également le recouvrement et la fidélisation”, pour compléter la gamme d’activités de CCA dans le pays, estime le responsable.

Le Royaume a aussi pour avantage ses infrastructures, notamment à Casablanca, dont le site Casanearshore accueille 10.000 salariés du secteur de la relation client externalisée, estime le quotidien.

De même, les salaires, inférieurs à ceux pratiqués en Europe, permettent de “répondre aux contraintes tarifaires imposées par les donneurs d’ordres”, affirme Mme Triz, notant, toutefois, qu’au Maroc, CCA dispose de nombreux concurrents et les sociétés du secteur “ont tendance à s’arracher les meilleurs éléments”.

La société, qui l’an dernier a réalisé un chiffre d’affaires de 118,6 millions d’euros, “n’est en revanche pas inquiète des tensions politiques qui agitent les pays de la région”, estime La Tribune.