Tunisie : Appel d’offres international pour la dépollution du golfe de Gabès

Selon le ministère de l’Industrie et de la Technologie, le Groupe Chimique Tunisien (CGT) va lancer incessamment un appel d’offres international pour le projet de dépollution du golfe de Gabès. Dans ce cadre, Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie et Mamia El Banna, ministre de l’Environnement, ont examiné les opportunités de coopération avec la compagnie chinoise (WENGFU Group) la Banque Chinoise de Développement (China Développement Bank).
La réunion a porté sur le traitement du  phosphogypse dans le golfe de Gabès. M. Chakhari, ainsi, appelé le groupe chinois à l’appel d’offres international. Il a indiqué que la Tunisie s’attache  à résoudre de manière intégrale le problème de la pollution causée par les rejets des usines du CGT afin d’améliorer les conditions de vie des habitants de la région.

Algérie : AOI pour la réalisation de la Grande mosquée d’Alger

Un chantier pesant un milliard de dollars. L’Agence nationale de réalisation et de gestion de Djamâa el Djazaïr précise dans un communiqué que le processus de présélection des entreprises a démarré.

Les entreprises et groupements d’entreprises présélectionnés peuvent retirer le dossier de consultation pour soumissionner à la réalisation du projet. Quinzes entreprises internationales ont répondu à l’appel d’offres, parmi lesquelles le français Bouygues, l’espagnol OHL, le canadien SNC Lavalin, l’égyptien Orascom ainsi que plusieurs sociétés iraniennes, indonésiennes, turques et chinoises.

La grande mosquée d’Alger devrait accueillir pas moins de 36 000 fidèles, sur une superficie recouvrant plus de 21 000 m2. La réalisation de l’édifice devrait coûter 1 milliard de dollars.

 

Tunisie : la SONEDE lance des AOI pour le dessalement des eaux

Alors que l’espagnol Befesa Aqua vient de remporter, en partenariat avec le groupe Princess El Materi Holding l’appel d’offres pour l’octroi de la concession de 20 ans pour la construction et l’exploitation de la station de dessalement d’eau de mer de Djerba (d’une capacité de 50 000 m3/jour et nécessitant un investissement de 73 millions de dinars), la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE, dirigée par Mohamed Ali Khouaja) a lancé un appel d’offres international pour la réalisation de dix stations de dessalement des eaux saumâtres – sur un total de vingt – dans six régions du Sud (Tozeur, Kébili, Gabès, Médenine, Gafsa et Sidi Bouzid). Un projet pour lequel la Tunisie a souscrit un prêt de 41 millions d’euros auprès de la KFW.