Huawei aide la Tunisie à promouvoir l’économie numérique et ses talents dans le domaine des TIC

Huawei et la Tunisie ont convenu de renforcer leur coopération sur la promotion des talents dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), le développement de l’économie numérique et la sécurité publique. M. Xue Man, vice-président des relations publiques de Huawei, a rencontré le président tunisien, M. Béji Caïd Essebsi, (photo) pour un échange de vues sur les moyens de mieux promouvoir la transformation numérique de l’industrie tunisienne. Le 31 juillet 2018, Huawei a rencontré le Premier ministre tunisien, ce qui a rendu possible d’approfondir la coopération dans l’économie numérique et dans la promotion des talents locaux dans le secteur des TIC.  

Le Président tunisien, M. Béji Caïd Essebsi, a exprimé sa gratitude à Huawei pour ses contributions continues en Tunisie au cours des 20 dernières années. Et il a réaffirmé la disposition de la Tunisie à accueillir davantage d’investissements de la part de Huawei. La Tunisie vise à promouvoir le développement social et économique et l’emploi par le développement des TIC et s’est également engagée à faire de la Tunisie un modèle de centre régional de numérisation et de pépinière de talents dans les TIC.

M. Xue Man a indiqué que Huawei participait activement à la stratégie nationale « Tunisie numérique 2020 » et contribuait à la transition digitale de diverses industries en Tunisie. Huawei aidera la Tunisie à promouvoir la transformation numérique, à créer des opportunités d’emploi et à renforcer l’éducation et la formation des talents tunisiens dans les TIC.

Huawei est présent en Tunisie depuis 1999 et cette année marque son 20e anniversaire. Au fil des ans, Huawei a formé plus de 1 000 professionnels des TIC en Tunisie. La proportion d’employés locaux de Huawei Tunisie est supérieure à 90%. Huawei a établi un centre régional francophone de talents et un centre régional de ressources de services en Tunisie.

À travers les programmes « Seeds for the Future » et « Huawei ICT Academy », des stages d’été et des concours de compétences TIC, Huawei fait la promotion de la Tunisie en tant que centre régional pour les talents dans les TIC. En même temps, Huawei adhère au concept « d’ouverture, de coopération et gagnant-gagnant » et suit le modèle de coopération « plate-forme + écosystème ». Huawei s’engage à construire des partenariats avec des entreprises tunisiennes locales pour une croissance mutuelle et à explorer ensemble des marchés potentiels dans d’autres pays.

Communiqué

Le 1er satellite tunisien sera lancé en 2020 par une fusée russe « Soyuz-2 »

L’homme d’affaires Mohamed Frikha a signé un contrat pour le lancement du premier satellite tunisien « Challenge One » par la fusée russe Soyuz-2 . 

Lors d’une cérémonie organisée au Centre de recherche en numérique de Sfax, le directeur du groupe Telnet a signé ce contrat avec Alexander V. Serkin, CEO de la société GK Launch Services qui était accompagné par une délégation de haut niveau.

Le projet « Challenge One », dont le lancement est prévu pour 2020, entre dans le cadre de la recherche scientifique et l’innovation et vise la validation de concepts dans les nouvelles technologies et le développement d’applications associés pour les élargir après à l’échelle universelle après le lancement d’une constellation de 30 satellites.

Par ailleurs, le groupe Telnet a signé une convention de collaboration avec le Centre de recherche en numérique de Sfax dans le domaine de l’aérospatial.

Tunisie : La Banque mondiale appuie la mise en œuvre de la stratégie digitale ‘Tunisie 2018’

La Banque mondiale a accordé un financement estimé à 74,3 millions d’euro à la Tunisie dans le cadre de l’élaboration de sa stratégie digitale ‘Tunisie 2018’.

La transition énergétique en Afrique prend du poids à Lyon

ADEA présent au Salon Classe Export Rhône-Alpes, organise la semaine de la transition énergétique en Afrique. Deux événements majeurs seront à l’honneur : les salons EURAFRIC (25 au 28 novembre) et POLLUTEC (2 au 5 décembre). L’objectif est d’informer et de sensibiliser les décideurs politiques et entreprises sur l’émergence d’une industrie verte pour un développement économique durable de l’Afrique. L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables constituent un potentiel important pour l’Afrique pour soutenir sa croissance économique (5-6%) et réduire sa fracture énergétique. Le continent dispose en effet d’importantes ressources renouvelables inexploitées (solaire, éolien, biomasse…).

Le salon Eurafric a pour objectif de promouvoir les partenariats inter-entreprises entre l’UE et l’Afrique dans les secteurs hydraulique, énergétique et d’améliorer la compétitivité des entreprises africaines afin de réduire la pauvreté sur le continent

La Côte d’Ivoire, pays en pleine relance économique, sera le pays invité d’honneur du salon professionnel de l’environnement et de l’énergie Pollutec.

Communiqué


Tunisie: approbation d’un projet d’une station photovoltaïque

Un projet de réalisation d’une station photovoltaïque d’une capacité de 10 mégawatts pour la production d’électricité dans la région de Tozeur a été récemment approuvé, dans le cadre du Plan solaire tunisien (PST). Un appel d’offres a été lancé.

Ce projet contribuera notamment à la réalisation de l’intégration industrielle locale, permettre le transfert technologique et créer des emplois.

Plus d’infos sur le site Investir en Tunisie.


Présent en Tunisie, ADMS veut accélérer à l’export

La société spécialisée dans l’édition de logiciels pour l’aéronautique, poursuit son développement. En effet, alors qu’elle a quitté Saint-Rémy-de-Provence en fin d’année dernière pour le Pôle Pégase, la société veut se développer à l’international. Pour cette année, la direction envisage d’opérer un décollage accéléré de ses activités à l’export. Elle vise en particulier les Emirats Arabes Unis, l’Afrique et l’Amérique du Sud. Jusqu’ici l’export représente 30 % du CA, notamment en Tunisie et au Portugal.


Tunisie/Appel à candidature: prix national pour une utilisation rationnelle de l’énergie

Un appel à candidatures au Prix national pour l’encouragement à l’utilisation rationnelle de l’énergie a été lancé par le ministère de l’Industrie, de l’énergie et des mines, pour promouvoir les énergies renouvelables.

Ce prix est ouvert aux personnes physiques ou morales (sociétés, associations, établissements publics, collectivités locales, etc.) et récompensera les acteurs ayant contribué à promouvoir les énergies renouvelables, la rationalisation de l’utilisation de l’énergie et/ou le développement de technologies propres et alternatives.

Les dossiers de candidature doivent parvenir à l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) avant le 15 avril 2014.

Pour plus d’informations, lire l’article intégral sur African Manager

Sur internet, bientôt des noms de domaine en arabe, chinois et cyrillique

  • Le régulateur mondial d’internet a annoncé mercredi l’apparition prochaine sur le réseau des premiers noms de domaine dans les écritures arabe, chinoise et cyrillique.

 

« Cela arrive, c’est le changement le plus important sur internet depuis son lancement », a salué Akram Atallah, de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), une agence indépendante chargée de réglementer au niveau mondial les noms de domaine internet.

 

« Dans les semaines et les mois qui viennent, il y aura de nouveaux noms de domaine en ligne venant de tous les coins de la planète », a-t-il poursuivi, cité dans un communiqué du régulateur basé en Californie.

 

Le principe d’adresses se terminant par les mots en chinois pour « jeu », en arabe pour « réseau » ou « toile » et en cyrillique pour « site » et « en ligne » a été approuvé, et d’autres devraient suivre rapidement, a précisé l’Icann: « Un des objectifs (…) est de promouvoir du choix et de la diversité ».

 

A l’heure actuelle, seuls 22 termes dits « domaines de premier niveau générique » (generic Top-Level domains), les extensions suivant le point dans un nom de domaine, existent, majoritairement dérivés de l’anglais, comme « .com », « .gov » ou « .net ».

 

Outre l’ouverture à des noms de domaine dans des caractères autres que latin, l’Icann est aussi sur le point d’approuver des extensions de toutes sortes, comme des noms de sociétés ou de produits, allant des plus simples comme « .shop » ou plus précises comme « .motos ».

 

Le régulateur étudie actuellement quelque 1.800 demandes d’extension. Le géant d’internet Google en a déposé plus de 100, de « .google » à « .YouTube » en passant par « .lol ».

 

L’Icann estime que l’expansion d’internet, avec deux milliards d’utilisateurs dans le monde, dont la moitié en Asie, rend essentielle l’attribution de nouveaux noms de domaine.


ICT4ALL 2013 Tunisie, Hammamet, du 11/11/13 au 14/11/13

La présente décennie est sans doute celle qui observera l’accélération la plus prononcée dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, tant au niveau des concepts technologiques porteurs qu’au niveau de l’impact de ces technologies sur le modèle social et économique.Le forum ICT4ALL, organisé annuellement en partenariat avec l’UIT, l’UNESCO, CNUCED, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Union Africaine, la Ligue des Etats Arabes, la CEA et l’ESCWA, a apporté, dans ses six dernières sessions, une contribution importante à cette accélération à l’échelle régionale, Arabe et Africaine. Il est considéré, à l’échelle mondiale et régionale comme l’un des rassemblements annuels les plus importants de la communauté des TIC au service du développement.

Partenariat tunisien pour Néolux

Le spécialiste français de l’éclairage LED NEOLUX, qui conçoit, intègre et commercialise des solutions d’éclairage à LED adressées aux professionnels, vient de  signer un partenariat avec LOUKILCOM, société tunisienne, spécialisée dans la distribution de matériel électrique haut de gamme. L’objectif de ce partenariat est de contribuer au déploiement progressif et dynamique de cette nouvelle technologie auprès des professionnels en Tunisie. Il favorise les démarches volontaires des entreprises tunisiennes qui s’engagent à réduire leurs coûts liés à la consommation énergétiques et à la maintenance trop fréquente de leurs solutions d’éclairage classiques.