Programme de la 49ème édition du festival international de Carthage : tous les shows de 2013 !

—   — Source © tekiano.com

 

Mourad Sakli, le directeur de la 49ème édition du festival international de Carthage vient enfin de dévoiler le contenu de ce festival tant attendu ! Un programme international avec 30% de présence tunisienne qui oscille entre musique, théâtre, cinéma et spectacle. Voici le programme détaillé :

– Vendredi 12 juillet : les chœurs de l’Armée Rouge (Russie)

– Samedi 13 juillet : One Republic (Etas-Unis)

– Dimanche 14 juillet : Ballet de l’opéra de Pékin (Chine)

– Mardi 16 juillet : « Tsunami » de Fadhel Jeaîbi (Tunisie)

– Mercredi 17 juillet : Shaggy (Jamaïque)

– Jeudi 18 juillet : « El Hadhra » de Fadhel Jaziri (Tunisie)

– Vendredi 19 juillet : La Notte Della Taranta/ Nafra (Italie/Malte)

– Samedi 20 juillet : Cheb Khaled (Algérie)

– Dimanche 21 juillet: Zied Gharsa (Tunisie)

– Mardi 23 juillet : « Monstranum’s » de Ezzedine Gannoun (Tunisie)

– Mercredi 24 juillet : Patricia Kaas (France)

– Jeudi 25 juillet : Irish Celtic (Irlande)

– Vendredi 26 juillet : Zohra Lajnef/ Samir Lousif (Tunisie)

– Samedi 27 juillet : Lotfi Bouchnak (Tunisie)

– Dimanche 28 juillet : Pandit Rajendra Gangani (Inde)

– Lundi 29 juillet : Salif Keita / Manu Dibango (Mali/ Cameroun)

– Mardi 30 juillet : George Benson (Etats-Unis)

– Mercredi 31 juillet : Paco de Lucia (Espagne)

– Jeudi 01 aout : « Hiz Yé Weez » de Brahim Letaif (Tunisie)

– Vendredi 02 aout : Hassen Dahmani/Asma Mnawwar (Tunisie/ Maroc)

– Samedi 03 aout : Mohamed Moatamedi / Alim Qasimov (Iran/ Azerbaijan)

– Dimanche 04 aout: Akcent (Roumanie)

– Lundi 05 aout: Majda Roumi (avec l’orchestre symphonique tunisien) (Liban)

– Mardi 06 aout : Sami Lejmi (Tunisie)

– Mercredi 07 aout : Compagnie Mathieu Chevalier pour la comédie Musicale (France)

– Jeudi 08 aout : Khadem Saher et Yosra Mahnouch (Irak/ Tunisie)

– Lundi 12 aout : Jean Michel Jarre (France)

– Mercredi 14 aout : Mohamed Ali Kamoun/ Karim Ziad/Hamid Kasri (Tunisie/Algérie/Maroc)

– Jeudi 15 aout : Omar Khairat (avec l’orchestre symphonique Tunisien) (Egypte)

– Vendredi 16 aout : Nawel Ghachem/Hassine Jesmi (Tunisie/EAU)

– Samedi 17 aout : Fire of Anatolia (Turquie)

Tous les concerts débutent à 22h30. Les billets seront mis en vente bientôt et sont déjà disponibles sur le site officiel du festival international de Carthage pour l’année 2013 : www.festivaldecarthage.com.

 

S.B.

La DG de l’UNESCO et le Président de la Mauritanie s’engagent pour la protection du patrimoine culturel du Mali

    • La rencontre et la signature de cette déclaration officielle est à l’initiative de l’Envoyé Spécial de l’UNESCO, Fondateur et Président de la Fondation MBI Al Jaber, son Excellence le Cheick Mohamed Bin Issa Al Jaber.
    • A l’occasion de la visite du Président de la République Islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, à l’UNESCO, le 11 décembre, la Directrice-Générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Président ont signé une déclaration conjointe sur la protection et la préservation du patrimoine culturel dans les régions nord du Mali.
    • Exprimant leur vive préoccupation face à la destruction et aux menaces constantes qui pèsent sur le patrimoine culturel dans les régions nord du Mali, la Directrice-Générale et le Président de Mauritanie demandent à l’ensemble des Etats membres de l’UNESCO et aux Etats africains parties à la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO de s’unir pour assurer la sauvegarde et la protection des biens culturels du Mali, et d’empêcher le trafic illicite de biens culturels et de manuscrits de Tombouctou, pour les générations présentes et futures.
    • « Quand le patrimoine culturel est attaqué, c’est l’humanité toute entière qui est affectée » déclare la Directrice-Générale. « Et nous avons tous le devoir de protéger le Patrimoine Culturel, plus spécialement ici à l’UNESCO, la maison qui protège la mémoire des cultures, durant cette année du 40è anniversaire de la Convention du Patrimoine Culturel. »
    • “L’héritage culturel est pris en otage par ceux qui utilisent l’Islam pour commettre des destructions » déclare le Président. « Nous, en tant que dirigeants, devons continuer à défendre l’héritage culturel. Au Mali, culture et islam, une religion de paix, a été trompée. J’espère que nos voix seront entendues.»
    • Durant cette cérémonie, le Fondateur et Président de la Fondation MBI Al Jaber, le Cheick Mohamed Bin Issa Al Jaber, Envoyé Spécial de l’UNESCO a été remercié pour son soutien constant à l’UNESCO. Il a déclaré son intention « d’organiser et de sponsoriser, à l’UNESCO, une conférence de donateurs en faveur de la restauration et la préservation du patrimoine culturel du Mali et plus particulièrement de Tombouctou avec toutes les parties concernées » financée par la Fondation, un partenaire de longue date de l’UNESCO.
    • La déclaration conjointe a été présentée au corps diplomatique de l’UNESCO, incluant les représentants du Mali et également les médias.
    • Le texte ci-dessus a été publié en anglais sur le site de l’UNESCO
    • http://www.unesco.org/new/en/media-services/single-view/news/unesco_director_general_and_the_president_of_mauritania_call_for_the_protection_of_cultural_heritage_in_mali/
    • Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République Islamique de Mauritanie
    • Irina BOKOVA, Directrice-Générale de l’UNESCO
    • Mohamed Bin Issa Al Jaber, Envoyé Spécial de l’UNESCO, Président de la Fondation MBI Al Jaber

La chanteuse mauritanienne Maalouma va être décorée de la Légion d’honneur

La célèbre chanteuse mauritanienne Maalouma Mint El Meidah va être décorée de la Légion d’honneur, a appris l’agence APA auprès de la “diva rebelle”, lundi à Nouakchott.

    J’ai reçu ce jour même une lettre de la présidence de la République française m’informant que le président Nicolas Sarkozy a décidé de me décorer de cette médaille, a-t-elle précisé. Maalouma est également sénateur et membre influente du plus grand parti d’opposition, le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) d’Ahmed Ould Daddah.

    Issue de l’une des plus grandes familles artistiques de Mauritanie, elle a développé une musique moderne tout en restant attachée à l’originalité de son art. Elle a réussi à dépasser le caractère classique de la musique maure (arabo-berbère) mauritanienne en révolutionnant les textes de ses chansons et sa façon de se produire.

    « La France me décerne cette distinction en guise de reconnaissance de mes efforts de création » visant à développer et à universaliser la musique mauritanienne, a fait remarquer Maalouma.

    La chanteuse sénateur dit ne pas savoir la date de sa décoration ni si elle va avoir lieu en France ou en Mauritanie.

    Voyage au bout de la soif, Seul au milieu du Sahara, de Régis Belleville

    Régis Belleville, dont la démarche s’inscrit dans l’esprit des explorateurs sahariens, a choisi de faire l’expérience de la déshydratation, de la chaleur et de la solitude en campant durant un mois dans une cuvette cernée de dunes, aux confins de l’hostile Majâbat al-Koubrâ, en Mauritanie. Il a ainsi permis aux scientifiques, par divers protocoles qui repoussaient ses limites physiologiques et psychologiques, d’approfondir leurs connaissances sur la résistance humaine. Il a aussi profité de son « voyage immobile » pour observer les détails les plus infimes de la vie dans le désert, dresser le relevé de vestiges préhistoriques, goûter la splendeur des nuits étoilées. Cette immersion dans une solitude extrême a également été l’occasion pour lui de mener une réflexion sur son parcours de chamelier, sur les nomades et la géopolitique saharienne, les contrebandiers, les salafistes et les chefs de tribus. Il s’est par ailleurs interrogé sur l’avenir de ces régions et des futurs réfugiés climatiques. Loin des cartes postales, c’est « son désert », celui où il a vécu, souffert et laissé une partie de lui-même, qu’il permet de découvrir comme on fait visiter sa maison, un désert qui, tel un miroir, renvoie l’être humain à sa force et à ses faiblessess.

    Collection « Sillages » – éditions Transboréal

    Prix : 19,90 €

    232 pages – 57 photos en couleurs – 2 cartes

    Mauritanie : La BID accorde un prêt de 3,35 milliards d’ouguiyas

    Le ministre des Affaires économiques et du développement, Sidi Ould Tah, et le président du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), Ahmed Mohamed Ali, ont signé à Djeddah un accord de prêt pour le financement du Programme d’alphabétisation et d’apprentissage des métiers pour la réduction de la pauvreté dans le pays.

    Cet accord qui porte sur un montant total de 7 740 000 dinars islamiques (DIS), soit l’équivalent de 3 350 000 000 ouguiyas a pour objectif de créer les opportunités d’accès à l’enseignement non formel pour tous et au financement des micro projets en vue de mieux lutter contre l’analphabétisme et d’améliorer les capacités nationales en général.

    A cette occasion, le ministre a exprimé les vifs remerciements du peuple et du gouvernement mauritaniens pour le niveau et la qualité de l’engagement de cette institution auprès du pays en vue d’asseoir les bases d’un développement socio-économique durable.