Maroc : Revue de presse à l’occasion de la fête du Trône

  • Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion du 11ème anniversaire de l’intronisation du Souverain et les festivités marquant la Fête du Trône, sont les principaux sujets qui ont focalisé ce week-end l’attention de la presse marocaine.
  • Ainsi, les journaux publient le texte intégral du discours adressé par SM le Roi à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône, et dans lequel le Souverain a souligné que « le Maroc s’appuie, dans son processus de développement, sur des choix qui ont fait la preuve de leur pertinence et de leur efficience », mettant l’accent sur la nécessité de poursuivre les réformes engagées dans le cadre des quatre orientations qui consistent en la nécessité d’impulser le processus de développement durable, de relever les défis de l’ouverture et de la compétitivité, de raffermir la bonne gouvernance et de focaliser les politiques publiques sur l’élargissement de la base de la classe moyenne.
  • Dans ce discours, le Souverain a également affirmé que « le renforcement de la position du Maroc et de son rayonnement régional et international passe par une synergie accrue entre les politiques intérieure et extérieure et par la poursuite d’une action diplomatique à même de conforter l’ouverture du Royaume sur son environnement et de préserver ses intérêts supérieurs », ajoutent-ils.
  • Le Souverain a, dans ce sens, réaffirmé que « le Royaume continuera à défendre sa souveraineté, son unité nationale et son intégrité territoriale, avec la détermination de ne pas renoncer au moindre pouce de son Sahara ».
  • Pour l’éditorialiste du quotidien Le Matin du Sahara et du Maghreb, « le discours royal ne constitue pas seulement une manière de bilan, mais se projette surtout dans le cadre des chantiers lancés et ouverts ».
  • « L’esprit inédit, la démarche axée sur le développement et la croissance, l’impératif de défense de notre intégrité territoriale, la construction d’un modèle participatif, voici donc un nouveau ton. Il constitue une extraordinaire impulsion, c’est un discours à la fois mobilisateur et fondateur », a ajouté l’éditorialiste.
  • « Par sa teneur axée sur le développement et la croissance, sa dimension symbolique et son contenu, le discours du Trône constitue un moment de communion privilégié. C’est également une allocution programmatique, parce que le Souverain ne passe pas en revue les chapitres divers de l’activité nationale, mais livre à la Nation un cahier d’orientations politique, économique, sociale, culturelle et humaine », a-t-il souligné.
  • De con côté, Assabah écrit qu' »en célébrant le 11ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi, le Maroc ouvre une autre page du règne du Souverain, sous le signe de la poursuite du processus des réformes et des grands chantiers et projets structurants », ajoutant que ces projets ne construisent pas seulement une économie forte et une société solidaire, mais renforce aussi la confiance des Marocains en leur avenir et en celui de leur pays.
  • Et l’éditorialiste d’ajouter que « le facteur confiance renforcé depuis plus d’une décennie par plusieurs signaux et différentes initiatives royales, est un élément vital et essentiel pour l’édification d’un Maroc solidaire et développé ».
  • Par ailleurs, les journaux indiquent que SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, vendredi au Palais Marchane à Tanger, une réception à l’occasion du 11ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres.
  • Ils indiquent également que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Mohammed V à Tanger, et procédé à la remise des Prix Mohammed VI des écoles coraniques, de « Ahl Al Quran » et de « Ahl Al Hadith » au titre de l’année 2010.
  • Les quotidiens précisent aussi que SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, vendredi à Tanger, un déjeuner offert par le Premier ministre à l’occasion de la célébration du 11e anniversaire de l’intronisation du Souverain.
  • MAP

Maroc Telecom : Chiffre d’affaires en hausse de 6% au 1er semestre

Le groupe Maroc Telecom a annoncé avoir réalisé au cours du 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires consolidé de 15,4 milliards de dirhams (1,4 milliard d’euros), soit une hausse de 6%, par rapport à 2009. « Ces réalisations s’expliquent par la bonne tenue du marché national et les performances satisfaisantes des filiales « en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Gabon », a indiqué Maroc Telecom dans un communiqué publié à Casablanca. L’opérateur historique marocain a en outre révélé que son résultat net part du groupe s’est élevé à 4,4 milliards de dirhams (environ 410 millions d’euros) en « retrait » de 4,1% par rapport à 2009. Ce « retrait » est dû à une « croissance des charges financières liées aux investissements (…) et à l’acquisition de la Sotelma (Mali) », a encore précisé le groupe marocain. Rappelons que Maroc Telecom a acquis, en juillet 2009, la compagnie malienne Sotelma pour 3,1 milliards de dirhams (environ 280 millions d’euros).

Ryanair lancera quatre nouvelles liaisons vers le Maroc au départ de l’aéroport de Beauvais

Le transporteur low-cost Ryanair lancera, dès novembre prochain, quatre nouvelles liaisons vers le Maroc au départ de l’aéroport de Beauvais, situé au nord-ouest de Paris, indique le site aerocontact.com

Ryanair prévoit, dans le cadre de son programme hiver 2010-2011, quatre destinations au Maroc, à savoir Fès et Tanger, à raison de 3 vols par semaine, Marrakech (4 vols hebdomadaires) et Nador (deux vols hebdomadaires), précise le site.

Avec ces nouvelles destinations, le transporteur irlandais exploitera 34 liaisons depuis Beauvais, en tenant compte des deux nouvelles lignes depuis Séville et Barcelone (El Pratt) ouvertes récemment, souligne la même source.


Elizabeth Guigou : Les grands chantiers de modernisation lancés au Maroc « vont dans le bon sens »

Les grands chantiers de modernisation lancés au Maroc ces dernières années « vont dans le bon sens », a souligné Mme Elisabeth Guigou, ancienne ministre française de la Justice et de l’Emploi, députée socialiste de la Seine-Saint-Dénis.

« Le Maroc est un pays qui fait des efforts, qui veut se moderniser, il y a un décollage économique absolument certain, une ouverture politique incontestable, et la presse est infiniment plus libre que dans les pays voisins », a affirmé l’ex-ministre française qui s’exprimait, mercredi, sur les ondes de la radio « Chaîne inter » dans une déclaration recueillie dans le cadre d’un spécial Fête de Trône.

Mme Guigou a également salué la capacité du Maroc de trouver tout seul son propre chemin dans la voie de la modernité, notant que ceci est très important, parce que, selon elle, rien ne peut être dicté de l’extérieur ».

La députée française s’est attardée particulièrement sur le nouveau Code de la famille, saluant les femmes marocaines qui « ont gagné de l’autonomie et ce dans le respect de la spécificité culturelle du Maroc ».

Elle a ajouté que la société marocaine « a beaucoup changé en bien », même si des efforts restent à fournir au niveau de l’éducation et de l’alphabétisation notamment pour la fille rurale, mais « les progrès sont là », a-t-elle dit.

Née au Maroc où elle a passé les 18 premières années de sa vie, Mme Guigou (née Vallier) a affirmé qu’elle garde « un lien très affectif » avec son pays de « naissance et de coeur », notant qu’elle garde toujours des liens très forts avec ses amis marocains.

« Le fait de vivre au Maroc m’a appris que l’on peut avoir plusieurs appartenances. Rien ne remplace le contact avec les autres dans leur différence de culture, de religion et de société, et qu’à travers toute cette diversité il peut y avoir des liens unificateurs extrêmement forts », a-t-elle dit, ajoutant que « c’est un apprentissage d’ouverture aux autres, de tolérance et l’acceptation des différences ».

Signature d’une convention entre la Société du Tramway Rabat-Salé et le Grand Lyon

La Société du Tramway Rabat-Salé et le Grand Lyon ont signé, mardi à Rabat, une convention d’assistance technique pour une durée de trois ans visant l’intégration du Tramway dans l’ensemble du système de transport urbain de Rabat-Salé.

Cette assistance, financée par l’Agence française de Développement (AFD) à raison de 128 000 euros par an, vise à faire intervenir le Grand Lyon qui dispose du meilleur système de transport en commun en Europe, a expliqué François Lagier, directeur de l’AFD, dans une déclaration à la chaîne de télévision « Al Oula ».

De son côté, le directeur général de l’Agence d’aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB), Lamghari Essakl, a affirmé, dans une déclaration similaire, que cette assistance apportée par le Grand Lyon va permettre l’unification des systèmes de transport en bus et en Tramway dans les deux villes.

Maroc : Mohamed Bennani bientôt à la tête de Bank of Africa

A partir du 1er janvier 2011, Mohamed Bennani, administrateur et directeur général délégué du groupe marocain BMCE Bank, devrait succéder à Paul Derreumaux à la tête de Bank of Africa (BOA).

BMCE Bank détient actuellement environ 45% du capital de BOA, est présente dans 12 pays africains et doit porter sa participation à plus de 50% en 2010, a indiqué le président fondateur de la BOA Mali. En principe, tout devrait être finalisé au quatrième trimestre.

Cette montée des parts de la BMCE s’accompagne d’une augmentation de capital en cours, qui se terminera fin août, avec des fonds propres passant de 10 millions à 34 millions d’euros. Dans trois, ans l’augmentation du capital le porterait à 135 millions d’euros.

Fives Group s’implante à Tanger

La zone franche de Tanger vient d’attirer le Français Fives Group, leader en ingénierie industrielle en Europe, spécialisé dans la réalisation d’usines clés en main pour plusieurs secteurs, dont l’automobile et l’énergie. Le groupe a procédé à la création Cinetic Maroc via Cinetic Assembly, sa filiale dédiée à l’intégration de solutions de manutention industrielle de charges lourdes.

Partenaire de Renault-Nissan en Espagne, Cinetic Assembly sera également l’un des fournisseurs de l’usine de Renault Tanger.

La nouvelle entité devrait recruter une vingtaine d’ingénieurs.


Capgemini compte doubler ses effectifs au Maroc d’ici deux ans

L’Inde n’est pas la seule priorité de la SSII en matière d’offshore. Présente depuis 2007 au Maroc, Capgemini vient d’inaugurer un nouveau siège social dans le parc technologique de Casanearshore, zone franche destinées aux spécialistes de l’offshore informatique. Passée de 110 collaborateurs en 2008 à 260 aujourd’hui, la première SSII française compte doubler ses effectifs d’ici deux ans. Preuve que la demande des grands comptes français est bien réelle. Elle prévoit de recruter d’ici la fin 2010 une centaine de salariés dont 70 % pour son activité intégration de système et 30 % dans la gestion d’infrastructure, une offre que Capgemini va lancer prochainement. La moitié des recrues seront des jeunes diplômés, l’autre moitié des profils plus expérimentés. Une partie des seniors recrutés est constituée de Marocains ayant suivi leur carrière à l’étranger et qui choisissent de rentrer au pays, précise-t-on au sein de la SSII.


Energie : L’appel d’offres pour la STEP (Maroc) sera lancé fin 2010

La station de transfert d’énergie par pompage (STEP), cette fois-ci dans la région d’Agadir, est liée à la retenue du barrage Abdelmoumen, dont elle porte le nom. Cette station, la deuxième de ce type au Maroc, se base sur l’usage de deux réservoirs d’eau d’une capacité de 1,2 million de m3 chacun Elle sera mise en service en 2014 et permettra d’alimenter une grande partie du sud du Maroc.