Radio France : discrimination positive à partir de septembre

A l’initiative de Jean-Luc Hess, Radio France a décidé de s’engager dans la voie de la discrimination positive. Afin de diversifier son recrutement, le groupe du service public a décidé, à partir de la rentrée de septembre, de s’associer avec le lycée Suger de Saint-Denis (Seine Saint-Denis) qui prépare notamment aux métiers de l’image, du son et de l’événementiel.

Elizabeth Guigou : Les grands chantiers de modernisation lancés au Maroc « vont dans le bon sens »

Les grands chantiers de modernisation lancés au Maroc ces dernières années « vont dans le bon sens », a souligné Mme Elisabeth Guigou, ancienne ministre française de la Justice et de l’Emploi, députée socialiste de la Seine-Saint-Dénis.

« Le Maroc est un pays qui fait des efforts, qui veut se moderniser, il y a un décollage économique absolument certain, une ouverture politique incontestable, et la presse est infiniment plus libre que dans les pays voisins », a affirmé l’ex-ministre française qui s’exprimait, mercredi, sur les ondes de la radio « Chaîne inter » dans une déclaration recueillie dans le cadre d’un spécial Fête de Trône.

Mme Guigou a également salué la capacité du Maroc de trouver tout seul son propre chemin dans la voie de la modernité, notant que ceci est très important, parce que, selon elle, rien ne peut être dicté de l’extérieur ».

La députée française s’est attardée particulièrement sur le nouveau Code de la famille, saluant les femmes marocaines qui « ont gagné de l’autonomie et ce dans le respect de la spécificité culturelle du Maroc ».

Elle a ajouté que la société marocaine « a beaucoup changé en bien », même si des efforts restent à fournir au niveau de l’éducation et de l’alphabétisation notamment pour la fille rurale, mais « les progrès sont là », a-t-elle dit.

Née au Maroc où elle a passé les 18 premières années de sa vie, Mme Guigou (née Vallier) a affirmé qu’elle garde « un lien très affectif » avec son pays de « naissance et de coeur », notant qu’elle garde toujours des liens très forts avec ses amis marocains.

« Le fait de vivre au Maroc m’a appris que l’on peut avoir plusieurs appartenances. Rien ne remplace le contact avec les autres dans leur différence de culture, de religion et de société, et qu’à travers toute cette diversité il peut y avoir des liens unificateurs extrêmement forts », a-t-elle dit, ajoutant que « c’est un apprentissage d’ouverture aux autres, de tolérance et l’acceptation des différences ».

Le vibrionnant Rachid Nekkaz au secours des femmes voilées

Le très parisien Rachid Nekkaz fait (à nouveau) parler de lui en annonçant la création d’«un fonds de solidarité» qui servirait à payer les amendes des femmes portant le niqab ou la burqa dans la rue. Rachid Nekkaz a trouvé ainsi un nouveau cheval de bataille et récolté, selon ses dires, plus de 50 000 euros de donateurs du monde entier.


Société : Le PIR est en marche

Le Mouvement des indigènes de la République, (qui revendique 300 adhérents) s’est transformé en parti politique, devenant le Parti des indigènes de la République (PIR). Dirigé par Houria Bouteldja, le PIR, qui défend l’idée que les Noirs, les Arabes et les musulmans ont « un statut analogue à celui des indigènes dans les anciennes colonies », a l’intention d’être présent aux élections législatives de 2012 ainsi qu’aux municipales de 2014.


Signature d’une convention entre la Société du Tramway Rabat-Salé et le Grand Lyon

La Société du Tramway Rabat-Salé et le Grand Lyon ont signé, mardi à Rabat, une convention d’assistance technique pour une durée de trois ans visant l’intégration du Tramway dans l’ensemble du système de transport urbain de Rabat-Salé.

Cette assistance, financée par l’Agence française de Développement (AFD) à raison de 128 000 euros par an, vise à faire intervenir le Grand Lyon qui dispose du meilleur système de transport en commun en Europe, a expliqué François Lagier, directeur de l’AFD, dans une déclaration à la chaîne de télévision « Al Oula ».

De son côté, le directeur général de l’Agence d’aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB), Lamghari Essakl, a affirmé, dans une déclaration similaire, que cette assistance apportée par le Grand Lyon va permettre l’unification des systèmes de transport en bus et en Tramway dans les deux villes.

France-Israël : Coopération en totale immunité militaire

Selon la lettre confidentielle TTU, pointue sur les questions de défense, des soldats français devraient bientôt aller s’entraîner en Israël au combat en zone urbaine et à la détection des engins explosifs. Par la suite, des soldats israéliens devraient également suivre des entraînements en France. En vue de ces stages, les deux pays ont signé un accord assurant « aux militaires israéliens une totale immunité lors de leur séjour en France ».


«Siné Hebdo», une mèche mal éteinte

L’équipe de Siné Hebdo qui a cessé de paraître le 28 avril dernier, se prépare à lancer, début septembre, la Mèche. Aux commandes, entre autres, Olivier Marbot, ex-rédacteur en chef adjoint de Siné Hebdo :«On est persuadé qu’aujourd’hui, il y a de la place pour un hebdo satirique, rigolo, et vraiment de gauche. Avec la fin de Siné Hebdo, du Plan B et de Kamikaze, il y a une demande qui n’est pas satisfaite.»


Contrats français en vue en Libye, dont des ventes de Rafale

par Hugues Wagner

Dassault Aviation, Thales et le fabricant de missiles MBDA, filiale de BAE Systems, EADS et Finmeccanica, négocieraient toujours une vente du Rafale à la Libye, parmi d’autres contrats de défense aérienne.

Ces groupes sont à Tripoli depuis dix huit jours pour négocier avec le patron des achats d’armement libyen, le général Abdurahman Ali Alsead, écrit le quotidien économique La Tribune, citant plusieurs sources concordantes. Un système de défense anti-aérienne non armé serait également en négociation, tout comme un projet de modernisation de la marine libyenne, précise La Tribune. Les négociations pourraient déboucher sur la signature d’un pré-contrat avant le 11 août, mais le calendrier reste très imprévisible, explique le quotidien.

L’achat de Rafale par la Libye, évoqué lors de la visite de Mouamar Kadhafi à Paris, en décembre 2007, ne s’est pour l’instant pas concrétisé. Le Rafale est un avion de combat performant mais cher qui a peiné à s’exporter ces dernières années.

Sur le marché international, le Rafale doit notamment faire face à la concurrence du F-18 de Boeing, du Gripen du Suédois Saab et de l’Eurofighter, construit par la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Le ministre de la Défense français Hervé Morin a indiqué à la mi-juin que la vente des 60 avions de combats Rafale aux Emirats arabes unis était en cours de finalisation.

La France espère également remporter une victoire au Brésil en plaçant 36 avions de combat Rafale, Brasilia devant se prononcer d’ici fin juillet sur un appel d’offres de renouvellement de sa flotte d’avions de combat. Mais, selon nos informations, la réponse serait négative les forces armées brésiliennes ayant mis leur veto face à un Président Lula plutôt favorable.

Terrorisme : Nicolas Sarkozy a confirmé la mort de l’otage français Michel Germaneau

Le 26 juillet, le président français Nicolas Sarkozy a confirmé la mort de l’otage français Michel Germaneau au Sahel, revendiquée la veille par Al-Qaïda au Maghreb islamique, dénonçant un « acte barbare, odieux », dans une déclaration solennelle au palais de l’Elysée. « Ils ont assassiné de sang froid une personne de 78 ans, malade, à qui ils ont refusé de faire parvenir les médicaments dont elle avait besoin », a déclaré le Président. « Je condamne cet acte barbare, cet acte odieux qui a fait une victime innocente qui aidait les populations locales », a ajouté le chef de l’Etat, qui venait de réunir un « conseil de sécurité et de défense » à la présidence.

Diversité : Une nouvelle présidente au Club XXIè Siècle

Fleur Pellerin, conseiller référendaire à la Cour des comptes, succède à Hakim El Karoui, ex-plume de Jean-Pierre Raffarin devenu banquier d’affaires chez Rothschild, comme présidente du Club XXIè Siècle, qui se veut le lieu de réunion français des « élites de la diversité ». Née en 1973, à Séoul en Corée du Sud, cette diplômée de l’Essec et de Sciences Po Paris, est issue de la promotion Averroès de l’Ena. Elle est membre du comité permanent de la Diversité de France Télévisions. Les 350 membres de XXIè Siècle sont « tous unis par une même conviction : la diversité est une chance pour la France ». Site internet : www.21eme-siecle.org