L’armée algérienne abat dix terroristes de l’AQMI

Les forces de sécurité algériennes ont tué dix rebelles islamistes, affiliés à l’organisation al-Quaïda au Maghreb islamique (AQMI), dans le maquis de Kabylie, région située à l’est d’Alger et utilisée comme refuge par les terroristes, rapportent les médias locaux. Parmi eux figure un chef militaire, le terroriste Addelmoumen Rachid. Au cours de cette opération, des d’armes ont également été saisies.

La mise hors d’état de nuire de Hodeifa Abou Younés, de son vrai nom Abdelmoumen Rachid, est considérée comme un grand succès antiterroriste par le journal El Nahar. Son directeur estime que c’est la plus importante opération des forces de sécurité depuis l’élimination, l’été 2007, de l’émir de la région centre, Sofiane Façila, plus connu sous le nom de Sofiane Abou Haïdara.

Abdelmoumen Rachid, présenté comme étant le chef de la structure militaire du GSPC, rebaptisé al-Qaïda au Maghreb, est tombé, ainsi que deux de ses acolytes, dans un barrage routier à Tadmaït en Grand Kabylie. L’avant-veille, sept terroristes avaient été abattus lors d’un ratissage de l’armée dans le massif forestier de Takhoukht. Il s’était soldé également par la récupération d’un lot d’armes.

Dans cette traque qui se poursuit, malgré la chaleur et les astreintes du mois de ramadan, les terroristes essaient de rendre les coups. Sur la route de Yakouren, entre Tizi Ouzou et Béjaïa, l’explosion d’une bombe artisanale a légèrement blessé un officier de l’armée. L’engin piégé était placé sur le bas coté de la route.

Source RFI


L’otage algérien exécuté au Sahara par ses ravisseurs d’Aqmi

Par RFI

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a exécuté dans le Sahara un douanier algérien retenu en otage depuis juin, après une attaque qui avait coûté la vie à 11 gendarmes algériens à la frontière entre le Mali et l’Algérie.

Cette issue était prévisible dans la mesure où Alger ne négocie pas avec les terroristes et s’oppose catégoriquement à toute tractation, notamment au versement de rançon, comme ce fut le cas pour la libération des deux otages espagnols le 23 août.

En juillet dernier, au sommet de l’Union africaine, Alger a milité pour l’adoption des instruments juridiques qui criminalisent le paiement de rançon aux groupes terroristes et qui interdisent la libération de terroristes détenus contre la libération d’otages.


Air Algérie soutiendra l’UA pour l’Année de la paix et de la sécurité

La compagnie Air Algérie s’est engagée à apporter son soutien en termes de communication et à faciliter les déplacements effectués dans le cadre du programme d’activités de l’Année de la paix et de la sécurité en Afrique, indique l’Union africaine (UA) dans un communiqué. La compagnie aérienne algérienne, qui a décidé de nouer un « partenariat » avec l’UA, s’est également engagée à signer la Charte « Agissons pour la paix », élaborée par la Commission de la paix et de la sécurité de l’UA à l’intention du secteur privé et des entreprises publiques, « aux fins de mobiliser leur appui à la promotion durable de la paix, de la sécurité et de la stabilité sur le continent », ajoute-t-on de même source.

ONU : Entrée en vigueur de la Convention sur les armes à sous-munitions

La Convention sur l’interdiction de l’emploi, de la production, du stockage et du transfert des armes à sous-munitions, signée jusqu’à présent par 107 pays, est entrée en vigueur dimanche. Cette convention interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert de cette catégorie d’armes.

Les bombes à sous-munitions sont larguées par voie aérienne ou tirées par canons. Le conteneur s’ouvre dans les airs et éjecte les sous-munitions qui se dispersent sur de larges zones. De 5 à 40% des sous-munitions n’explosent pas au contact du sol et peuvent rester actives pendant des années durant lesquelles elles peuvent tuer ou blesser des civils, dont des enfants, plus vulnérables.

Mme Leila Ben Ali signe l’éditorial de la revue «La voix de la Femme arabe, depuis la Tunisie»

Mme Leila Ben Ali, épouse du Président de la République tunisienne, et présidente de l’Organisation de la Femme Arabe (OFA) a souligné que la consécration de l’égalité des chances entre l’homme et la femme en matière d’accès à l’enseignement est un droit que les pays arabes ont le devoir de garantir sans discrimination.

Signant l’éditorial du 5ème numéro de la revue « la voix de la femme arabe, depuis la Tunisie » (voice of arab women from Tunisia) Mme Leila Ben Ali ajoute que l’éducation et l’enseignement sont la pierre angulaire de tout processus de développement humain durable et que la réussite de ce processus est tributaire de la garantie de chances égales pour la femme et l’homme en matière d’accès au savoir et aux connaissances.

Dans cet éditorial, intitulé « l’enseignement de la femme, pierre angulaire de tout développement humain durable, la présidente de l’OFA souligne que l’analphabétisme de la femme arabe l’empêche de participer activement à l’oeuvre de développement économique et social de sa société, insistant sur la nécessité d’accorder toute l’attention requise à l’enseignement de la femme dans le monde arabe, afin de lui permettre d’exercer ses droits, d’assumer pleinement ses responsabilités, de stimuler en elle l’esprit de créativité et de favoriser son intégration dans le circuit économique et social.

Mme Leila Ben Ali ajoute que tous les pays qui aspirent au progrès, à la prospérité et à l’invulnérabilité ont misé sur l’éducation et l’enseignement pour atteindre leurs objectifs, soulignant que les pays arabes, à l’instar de tous les pays en développement, n’ont d’autre choix qu’emprunter la même voie pour combler le fossé qui les sépare des pays avancés.

Union Africaine : le président Bouteflika insiste sur la paix et la sécurité

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé lundi à Kampala (Ouganda) que la consolidation de la paix et de la sécurité est « fondamentale » pour le développement économique du continent africain. « La consolidation de la paix et de la sécurité est fondamentale pour le développement économique de notre continent pour la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie de nos peuples », a souligné le président Bouteflika dans son intervention sur les questions de paix et sécurité en Afrique, à l’occasion de la 15e session ordinaire du sommet de l’Union africaine (UA). [suite]


Médias – Appel à une presse objective capable de réaliser un saut qualitatif

Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Communication, Azzedine Mihoubi, a souligné, début mai à Alger à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai de chaque année, l’importance pour les médias nationaux de consacrer la notion de professionnalisme dans l’exercice du métier, à travers une presse objective capable de réaliser un saut qualitatif. Parcourant le Salon national de la communication à Riadh El-Feth (Alger).

M. Mihoubi, qui était accompagné des responsables d’entreprises du secteur, a fait le tour des différents stands abritant les produits et programmes médiatiques des 63 exposants, représentant des journaux nationaux et régionaux, l’APS, l’ENTV, ainsi que les entreprises d’impression et de publicité et la TDA. Il s’est attardé au stand de l’APS où des explications lui ont fournies par son directeur général, Nacer Mehal, au sujet du fonctionnement de l’agence et des équipements qu’elle a utilisés dans la couverture des différents événements nationaux et internationaux depuis sa création en 1961.