Initiative 5+5 : L’Algérie organise un exercice multinational de sûreté aérienne

Un exercice multinational de sûreté aérienne, baptisé « Circaète 2010 », est organisé à Alger à partir de mercredi dans le cadre de l’Initiative 5+5, avec la participation d’experts étrangers.

Inscrit au programme militaire des ministres de la Défense de l’Initiative 5+5 au titre de l’année 2010, cet exercice de deux jours (13 et 14 octobre) est conduit, sous l’égide de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), par le Commandement des Forces de la défense aérienne du territoire (CFDAT) en coordination avec le Commandement des forces aériennes.

Ali Dilem, le célèbre caricaturiste algérien fait «Chevalier des arts et des lettres»

  • Le célèbre caricaturiste de presse algérien Ali Dilem a été fait «Chevalier des arts et des lettres» le 11 octobre 2010 à Alger. Cette décoration française lui a été remise des mains de Noëlle Lenoir ancien ministre des Affaires européennes à l’ambassade de France à Alger.
  • Dilem qui signe chaque jour ses caricatures dans le quotidien La Liberté. a déjà reçu une vingtaine de prix internationaux dont le célèbre Prix international du dessin de presse en 2000. Il a publié plusieurs ouvrages dont «Boutef président», le président Bouteflika qui est une de ses victimes favorites.
  • La caricature est un mode d’expression qui a toujours dérangé le pouvoir, comme partout dans le monde, et Dilem en sait quelque chose. Ses  dessins lui ont valu 56 procès!

Algérie : Le trafic et l’usage du cannabis prend des proportions alarmantes

Le trafic et l’usage du cannabis prend des proportions alarmantes pour les autorités algériennes. Les saisies ont explosé, plus de 700% en deux ans. Le patron de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, Sayeh Abdelmalek, tire encore une fois la sonnette d’alarme.

Les pouvoirs publics planchent sérieusement sur ce dossier. Ils découvrent de plus en plus l’ampleur du trafic de drogue en Algérie. C’est à l’occasion d’un séminaire sur l’application de la loi sur la prévention et la répression de l’usage et du trafic illicites de stupéfiants qu’un nouveau point sur la situation a été rendu public.

Le directeur général de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, Abdelmalek Sayeh, a révélé que les saisies, essentiellement du cannabis, sont passées de 12 tonnes en 2007 à 70 tonnes en 2009 !

La consommation touche toutes les franges de la société, reconnait-on aujourd’hui et elle n’épargne pas le milieu scolaire. L’Office a recensé plus de 200 000 consommateurs de cannabis en Algérie. Les plus nombreux sont âgés entre 12 et 35 ans.

Pour sensibiliser contre ce fléau, il est prévu d’ouvrir 185 cellules d’écoutes et 68 centres de traitement des toxicomanes. De son coté, la justice traite, chaque année, entre 16 et 22 000 dossiers de trafic et d’usage de stupéfiants.
Source RFI


Le Pt Bouteflika à Syrte pour le Sommet de la Ligue arabe et le Sommet afro-arabe

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est arrivé vendredi en fin d’après-midi à Syrte (Libye) pour prendre part aux travaux du sommet arabe extraordinaire et au deuxième sommet arabo-africain, qui se tiendront respectivement samedi et dimanche. Le Sommet extraordinaire arabe examinera principalement l’évolution des institutions de l’action arabe commune ainsi que l’initiative de politique arabe de bon voisinage avec les pays et régions limitrophes. La réforme de la Ligue arabe et de ses institutions a déjà fait l’objet d’un débat au Sommet d’Alger de 2005, au cours duquel des orientations ont été arrêtées en vue d’améliorer l’efficacité du travail des institutions arabes.
Le deuxième Sommet afro-arabe, placé sous le thème du partenariat stratégique afro-arabe, s’inscrit, quant à lui, dans le cadre du renforcement continu des relations d’amitié, de solidarité et de coopération entre l’Afrique et les pays arabes. Il permettra d’établir le bilan de la coopération depuis la tenue du premier Sommet au Caire en 1977, et de définir les perspectives de son développement en vue de la porter au niveau de l’excellence des relations politiques qui existent entre les deux régions.

L’objectif principal de ce sommet est le renforcement et l’élargissement des relations de coopération afro-arabe à travers notamment la promotion des investissements et du commerce en exploitant au mieux les potentialités économiques, financières, agricoles, énergétiques et minières que recèlent les deux ensembles.

Relance les relations entre l’Algérie et la Russie

Le président russe Dmitri Medvedev a effectué mercredi 6 octobre 2010 une visite officielle en Algérie. Une journée marquée par des entretiens avec son homologue Abdelaziz Bouteflika et la signature de six accords de coopération dont un dans le domaine de l’énergie. Cette visite met fin, en principe, aux tensions et restaure le climat des affaires entre les deux pays.

« Notre relation bilatérale se rétablit après avoir connu une période de crise », a tenu à dire le président russe Medvedev après plusieurs entretiens avec le président algérien Bouteflika. Cette période remonte à 2007 lorsqu’Alger a renvoyé des avions Mig 29 jugés défectueux.

Rien n’a filtré sur le dossier des relations militaires, mais la confiance semble avoir été restaurée. Dans le domaine civil, six accords de coopération ont été signé dont un sur l’énergie.

Au plan économique, le pétrolier russo-britannique TNK-BP a exprimé son intérêt pour le rachat des actifs de BP en Algérie. De son coté, le géant des télécom russo-norvégien Vempelcom, qui vient de racheter Orascom Télécom et sa filiale algérienne Djezzy, s’est dit prêt à céder celle-ci.

En fait, quand l’Egyptien Orascom avait exprimé son intention de vendre, l’Algérie a fait valoir son droit de préemption. En cédant l’ensemble du groupe, l’Egyptien repasse le problème à Vempelcom qui voudrait environ 8 milliards de dollars de cette filiale algérienne.

En conclusion, Dmitri Medvedev s’est déclaré « content de la manière dont les contacts se développent à tous les niveaux ».

Algérie : Attaque islamiste, 5 soldats tués

Cinq soldats ont été tués et dix blessés dans une attaque islamiste, comprenant au moins l’explosion d’une bombe, en Kabylie dans l’est de l’Algérie, lors d’une opération de ratissage de groupes armés islamistes, a rapporté aujourd’hui la presse algérienne.

La bombe a explosé sur leur passage samedi dans la soirée dans le massif forestier de Zekri, un massif forestier situé entre les wilayas de Béjaïa et Tizi Ouzou, où les islamistes auraient établi leur quartier général, selon les journaux. Le quotidien Al Watan précise que les assaillants ont actionné l’explosion d’un engin à distance et utilisé des armes automatiques contre les militaires, citant des sources sécuritaires.

L’armée était à la recherche de 15 membres de l’ex-GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat) qui a fait depuis allégeance à al-Qaida. Selon le quotidien Liberté, qui cite également des sources sécuritaires, l’armée aurait dépêché dimanche d’importants renforts dans la région.

L’armée algérienne a lancé le 23 septembre une vaste opération de ratissage contre les islamistes. Le lendemain, un de ses officiers supérieurs a été blessé par l’explosion d’un engin dans cette zone. Aucun bilan n’est disponible sur d’éventuelles pertes parmi les islamistes.


Var : Un anti-« Hors la loi » se met hors la loi!

Un sexagénaire du Var, reconnu coupable d’avoir menacé de commettre des attentats contre les cinémas projetant le film « Hors la loi » en se réclamant du groupe d’extrême-droite Charles Martel, a été condamné aujourd’hui à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Draguignan. Une amende de 3 000 euros a également été prononcée.

Bernard Salkin, un retraité de 68 ans, dont la religion n’a pas été précisée, était jugé en comparution immédiate pour avoir annoncé à un média, en se présentant au nom du groupe Charles Martel, des attentats contre les salles projetant « Hors la loi », du réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb.
Il encourait deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Son casier judiciaire était vierge et il n’était connu que pour avoir été candidat non éligible sur une liste du Front National.

Le substitut du procureur, Marion Chabot, avait requis dix-huit mois de prison dont six avec sursis et un mandat de dépôt à l’audience, regrettant que certains « surfent sur la vague de la terreur ».

« C’est un dossier sensible qui a mobilisé de façon intolérable les services de police et la section anti-terroriste », a-t-elle déclaré réclamant « une peine sévère qui a du sens, de la symbolique ».

Selon son avocat, Me Didier Nourrit, Bernard Salkin est « un retraité dépressif, et désoeuvré qui a cru faire un acte de courage ».

Source AFP

A Alger, les pays du Sahel mettent en place une coalition antiterroriste

Les chefs des services de renseignement d’Algérie, de Mauritanie, du Niger et du Mali, se réunissent ce mercredi 29 septembre 2010 à Alger pour mettre en place une cellule commune de renseignement en matière de lutte contre le terrorisme. Ce sera la deuxième réunion de coordination militaire en moins d’une semaine.

Cette coalition antiterroriste semble vouloir accélérer le mouvement, face à un ennemi qui vient de réaliser une nouvelle prise d’otages au Niger. Alger, qui n’a jamais cessé de combattre le terrorisme depuis maintenant presque deux décennies, veut que cette coalition devienne opérationnelle. D’où la création de ce centre de renseignement commun regroupant l’Algérie, le Mali, le Niger et la Mauritanie.

Les patrons des services de renseignement des quatre pays l’installeront aujourd’hui à Alger même, indiquent des sources informées. Ce centre commun de renseignement centralisera toutes les informations relatives au terrorisme dans le Sahel. Il transmettra toutes les données au centre opérationnel qui lui sera basé à Tamanrasset.

Le quotidien El Watan s’interroge sur l’efficacité à attendre de ce système dès lors que des « Etats ne font pas de comptes rendus sur les activités des terroristes sur leur territoire », affirme ce journal, sans nommer les Etats défaillants. Alors, pourquoi ce centre de renseignement ? Probablement une manière de mettre chacun, jusqu’au bout, face à ses responsabilités.

Source RFI


Bouteflika : L’élargissement des terroristes doit être abordé avec « détermination »

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a soutenu lundi que le traitement de la problématique de l’élargissement des terroristes en contrepartie de la libération d’otages, doit être abordé avec « détermination, fermeté et responsabilité ».

Dans un discours lu en son nom par le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, à New York, lors des travaux de la 65e session de l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat algérien a souligné que « des efforts considérables restent à déployer par la communauté internationale en vue d’éradiquer cette menace transnationale non seulement dans le cadre de sa mise en oeuvre intégrale et systématique, mais également dans le traitement de la problématique de l’élargissement des terroristes en contrepartie de la libération d’otages, question qui doit être abordée avec détermination, fermeté et responsabilité ».

Source APS

ONU : Rapport sur les réalisations de l’Algérie en matière des OMD

En dépit de la crise économique mondiale, l’Algérie a continué à enregistrer de bons résultats dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), atteignant plusieurs d’entre eux avant le délai de 2015 fixé par l’ONU, note le deuxième rapport national couvrant la période 2005-2010 sur ces objectifs.

Présenté par l’Algérie à l’ONU à l’occasion de la tenue de la 65e session de son Assemblée générale consacrée à ce programme mondial de lutte contre la pauvreté, ce rapport affirme qu’en ce qui concerne la réduction de l’extrême pauvreté et de la faim (OMD1), la population en Algérie vivant en-decà du seuil d’un dollar par personne et par jour est passée de 1,9 % en 1988 à 0,5 % en 2009 contre une projection OMD à atteindre de 0,9 % en 2015.