Energie : Total souhaite renforcer sa présence en Algérie

La multinationale française envisagerait d’investir prochainement pas moins de 920 millions d’euros en Algérie.Total entend par cet investissement développer huit nouveaux gisements de gaz à Timimoun, pour une entrée en production prévue pour le dernier semestre de 2013. Parallèlement à ces projets, selon All Africa, Total envisagerait de mettre en oeuvre avec la Sonatrach un plan de développement dans le même périmètre. Selon le directeur Afrique du Nord du groupe, Jean-François Arrigh de Casanova, Total « souhaite acquérir de nouveaux permis d’exploration en Algérie ». Le groupe chercherait ainsi à maintenir un positionnement stratégique afin de répondre au prochain appel d’offres international.

Pour en savoir plus, lire l’article intégral sur All Africa.

Algérie : nette augmentation de la production de pommes de terre en 2010

La production de la pomme de terre destinée à la consommation a augmenté à 30 millions de quintaux en 2010, ce qui assurer la disponibilité et la stabilité des prix de ce produit, a annoncé fin juin le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa. La production est ainsi passée à 30 millions de qx contre 25 millions en 2009 et 20 millions en 2008, et ce, grâce à la mise en place du Système de régulation des produits agricoles de large consommation (Syrpalac) dont la mission principale est de stabiliser les prix sur le marché et, par là, sécuriser l’agriculteur. Quant aux semences, la production a atteint 200 000 tonnes en 2010. Le secteur table sur une production de 40 millions de qx de pommes de terre de consommation d’ici 2014.

Commission algéro-russe : développement et encouragement des échanges

Les travaux de la 4ème session de la Commission intergouvernementale mixte de coopération économique, commerciale, scientifique et technique algéro-russe ont été conclus, le 30 juin à Alger, par la signature du P.V. de la réunion. Signé par le ministre des Finances, Karim Djoudi, et le ministre russe de l’Energie, Serguei Chmatko, qui co-président la commission, le P.V. de la réunion porte, principalement, sur le développement et l’encouragement mutuels des échanges commerciaux et des investissements dans les domaines de l’énergie et des mines, les ressources en eau, les travaux publics et la santé. La tenue de cette réunion constitue « une opportunité pour évaluer les relations économiques algéro-russes et d’identifier les moyens possibles pour les renforcer », a indiqué M. Djoudi à la fin de la rencontre.

Algérie : Les entreprises russes appelées à contribuer à l’exécution du plan 2010-2014

Le ministre des Finances, Karim Djoudi, a appelé le 30 juin les entreprises russes à participer à l’exécution des différents projets inscrits dans le programme d’investissements publics pour la période 2010-2014. S’exprimant à l’ouverture de la 4e session de la Commission intergouvernementale mixte de coopération économique, commerciale, scientifique et technique algéro-russe, M. Djoudi a annoncé que ce programme doté d’une enveloppe de 286 milliards de dollars visant à améliorer le cadre de vie des citoyens à travers la réalisation de grands projets dans différents secteurs, permettra « d’initier des partenariats dans le cadre d’appels d’offres lancés pour la réalisation de ces grands projets ». Les grands investissements prévus dans le plan quinquennal permettront aussi de « substituer, à terme, la dépense publique par celle privée qui sera, en grande partie, financée par les investissements étrangers », a ajouté M. Djoudi qui co-préside la commission de coopération avec le ministre russe de l’Energie, Serguei Chmatko.


Mémoire à risque des photocopieuses et imprimantes

La plupart des photocopieuses et imprimantes laser construites après 2000 disposent de mémoire voire de disques durs.

De nombreuses entreprises laissent partir en toute innocence des milliers de documents dans ces machines, revendues à bas prix aux pays en voie de développement.

Selon une étude réalisée par Sharp, 60 % des utilisateurs ignorent ce risque.


Saison estivale 2010 : Alger prévoit d’accueillir plus de 8 millions d’estivants

La wilaya d’Alger prévoit d’accueillir plus de 8 millions d’estivants durant la saison estivale 2010 qui sera lancée début juin et prendra fin le 30 septembre. C’est ce qu’a estimé le directeur du tourisme de la wilaya d’Alger, Salah Bouakmoum, dans un entretien à l’APS, indiquant que la saison estivale « est un évènement important nécessitant une préparation sérieuse » pour accueillir les touristes dans les meilleures conditions et éviter toute défaillance. A cet effet, « la commission de wilaya chargée des préparatifs de la saison estivale est à pied d’oeuvre depuis janvier pour doter les plages des moyens et équipements nécessaires pour assurer le confort des estivants », a ajouté le directeur.

286 milliards de dollars pour le nouveau Plan d’investissements publics

Récemment, l’Algérie a adopté un plan quinquennal (2010-2014) de 286 milliards de dollars d’investissements publics. Selon un communiqué officiel, ce programme est destiné notamment à l’achèvement des grands projets, notamment dans les chemins de fer, les routes et l’eau (pour 130 milliards de dollars), et le développement de nouveaux projets d’infrastructures de base (pour 156 milliards de dollars).

En voici quelques points forts :
– réalisation de près de 5 000 établissements de l’éducation nationale, 600 000 places pédagogiques universitaires et 400 000 places d’hébergement pour les étudiants, et de plus de 300 établissements de formation et d’enseignement professionnels ;
– construction de plus de 1 500 unités de santé dont 172 hôpitaux, 45 complexes spécialisés de santé, et 377 polycliniques et plus de 70 établissements spécialisés au bénéfice des handicapés ;
– réalisation de 1,2 million de logements et lancement de la construction, avant fin 2014, de 800 000 logements, réalisation de 35 barrages et de 25 systèmes de transfert d’eau ;
– construction de 80 stades de football, 160 salles polyvalentes de sport, 400 piscines et plus de 200 auberges et maisons de jeunes ;
– investissements agricoles, dans les transports et pour l’aménagement du territoire et l’environnement,
– encouragement à la création d’emplois et promotion des petites et moyennes entreprises.

Les revenus du pétrole algérien trouvent donc ainsi des usages adéquats au développement économique de multiples secteurs.

Médias – Appel à une presse objective capable de réaliser un saut qualitatif

Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Communication, Azzedine Mihoubi, a souligné, début mai à Alger à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai de chaque année, l’importance pour les médias nationaux de consacrer la notion de professionnalisme dans l’exercice du métier, à travers une presse objective capable de réaliser un saut qualitatif. Parcourant le Salon national de la communication à Riadh El-Feth (Alger).

M. Mihoubi, qui était accompagné des responsables d’entreprises du secteur, a fait le tour des différents stands abritant les produits et programmes médiatiques des 63 exposants, représentant des journaux nationaux et régionaux, l’APS, l’ENTV, ainsi que les entreprises d’impression et de publicité et la TDA. Il s’est attardé au stand de l’APS où des explications lui ont fournies par son directeur général, Nacer Mehal, au sujet du fonctionnement de l’agence et des équipements qu’elle a utilisés dans la couverture des différents événements nationaux et internationaux depuis sa création en 1961.

Une centaine d’entreprises belges se penchent sur l’investissement en Algérie

Un séminaire sur les programmes de grands projets d’infrastructures et de construction en Algérie, organisé fin avril à Bruxelles, a vu la participation d’au moins une centaine d’entreprises belges intéressées par l’investissement dans ce domaine en Algérie, rapporte l’APS.

« Je crois, encore une fois, que les entreprises belges ont montré beaucoup d’intérêt », s’est félicitée Kathlijn Fruithof, attachée économique et commerciale à l’ambassade de Belgique à Alger, interrogée par l’agence de presse algérienne à l’issue de ce séminaire, intitulé « Algérie: grands projets d’infrastructures ».

Mme Fruithof, avait, à l’ouverture du séminaire, présenté un tableau exhaustif et positif sur l’environnement d’affaires en Algérie et a communiqué aux participants les principales données et tendances de l’économie algérienne. Elle a surtout insisté sur l’importance du nouveau plan quinquennal 2010-2014, d’un montant global de 150 milliards de dollars, et sur les opportunités qu’il offre aux entreprises notamment dans les domaines de l’ingénierie et du conseil, bureaux d’études et d’architecture, des équipements industriels, de l’exploitation d’infrastructures, et de la réalisation d’équipements.

Energie – Alger mise sur l’hydraulique

Le gouvernement algérien prévoit sur la période 2010-2014 de faire construire 19 barrages hydrauliques supplémentaires. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissements de 150 Mds$ dédié aux infrastructures, dont 1M dédié aux logements.