Commerce : Près de 23 milliards d’euros d’échanges entre la France et le Maghreb en 2009

Selon des statistiques officielles fournies par Ubifrance de Tunis, les pays du Maghreb ont exporté, en 2009, vers la France et en ont importé pour une valeur globale respective de 10,60 Mds € et de 12,29 Mds €, portant le total des échanges à 22,89 Mds €.
Par pays, l’Algérie vient au premier rang avec des échanges de 7,75 Mds €, talonnée par la Tunisie (6,2 Mds €), le Maroc 5,98 Mds € et la Libye (2,98 Mds €).
L’observation de ces échanges montrent, pour le cas de la Tunisie, que les exportations françaises vers ce pays progressent, au cours des dix dernières années, à un rythme moins rapide que celui des exportations vers les quatre autres pays. En 2009, la Tunisie a importé pour 3,1 Mds € et exporté pour 3,1 Mds €.
A signaler également que la Tunisie, un dynamique petit pays de 10 millions d’habitants, réalise avec la France des échanges (6,2 €) aussi importants que ceux de grands pays de 30 millions d’habitants comme l’Algérie (7,75 Mds €) et le Maroc (5,98 Mds €).
La France demeure le premier client et le premier fournisseur de deux pays : la Tunisie et le Maroc. Pour l’Algérie, elle est son 4ème client et son premier fournisseur. Elle est, enfin, 3ème client de la Libye et son 9ème fournisseur.

« Era 2010 » Algérie

La première édition du Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable « Era 2010 » sera organisée du 19 au 21 octobre prochain à Tamanrasset. Cette manifestation économique et écologique sera un lieu d’échanges entre les professionnels nationaux et internationaux des énergies renouvelables, de la maîtrise des énergies, de l’éco-construction et du développement durable.

Alger a choisi le nucléaire civil

L’Algérie s’inscrit dans une majorité de pays qui ont choisi de mettre l’atome au service exclusif des applications civiles y compris en matière de recherche et de développement, a souligné à Washington le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

« La protection des installations et matières nucléaires civiles est conçue par mon pays comme un processus en quête permanente d’amélioration et de renforcement », a affirmé M. Medelci dans une déclaration au sommet sur la « Sécurité nucléaire ».

Il a rappelé, à cette occasion, l’adoption par l’Algérie de mesures à la fois d’ordres législatif, réglementaire et pratique, citant, à titre d’exemple, la ratification de la Convention sur la protection physique des installations et matières nucléaires déposée auprès de l’AIEA, telle qu’amendée par la Conférence des Etats parties en juillet 2005, l’adhésion à la résolution 1540 du Conseil de sécurité de l’ONU et la présentation de rapports périodiques et réguliers sur sa mise en œuvre au plan national.

Algérie : Reprise de l’activité textiles et cuirs au 4e trimestre 2009

L’activité industrielle des textiles et cuirs a poursuivi au cours du 4e trimestre 2009 sa tendance haussière, entamée au 3e trimestre, indiquent les résultats d’une enquête réalisée par l’Office national des statistiques (ONS) auprès des chefs d’entreprises. Malgré la hausse des prix de vente des textiles et une stabilité de ceux des cuirs, la demande en produits fabriqués a augmenté, révèle l’enquête d’opinion qui porte sur le type et le rythme de l’activité industrielle. La totalité des chefs d’entreprises des cuirs et 92% de ceux des textiles déclarent avoir satisfait toutes les commandes reçues et ils leurs subsistent des stocks, situation jugée « anormale par l’ensemble des concernés du secteur des textiles et par plus de 55% de ceux des cuirs ».

Algérie : réalisation sur le territoire d’un nouveau satellite

L’Algérie procédera, vers la fin 2010, à la réalisation, sur son territoire, d’un nouveau satellite appelé Alsat-2B, dont le lancement est prévu fin 2011, a indiqué le Directeur général de l’Agence spatiale algérienne (ASA), Azzedine Oussedik. M. Oussedik qui a passé en revue, dans un point de presse, la chronologie de la réalisation à Toulouse (France) et le lancement, le 12 juillet, du satellite à haute résolution Alsat-2A depuis le site de Sriharikota, situé à Chennaï (sud de l’Inde), a affirmé que « les ingénieurs ayant travaillé sur ce projet réaliseront eux-mêmes, en Algérie, le satellite Alsat-2B ».

Entreprenariat : l’Algérie se dote de trois nouveaux centres d’expertises

Dans le cadre du programme d’appui algéro-européen aux entreprises « PME II », trois centres d’expertises seront crées avant la fin de l’année 2010. Le premier centre d’expertise PME sera doté d’un budget de 10,5 millions d’euros et servira à orienter et à assister les entreprises privées. Le deuxième centre d’expertise sera doté d’un budget de 7,5 millions d’euros et sera chargé selon le directeur du programme, Abdeldjalil Kassoussi, « d’accompagner les organismes et les établissements algériens d’accréditation et de normalisation tels que l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC) et l’Office national de la métrologie légale (ONML) ». Enfin le dernier centre servira à accompagner les institutions locales concernées par le développement des entreprises. Les appels d’offres concernant les deux derniers centres (qualité et appui institutionnel) seront lancés prochainement.

Pour en savoir plus, lire l’article intégral sur Le Maghreb.

Mustapha Benbada : l’Algérie « n’est pas pressée » d’accéder à l’OMC

L’Algérie « n’est pas pressée » d’adhérer à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et son accession à cet espace devrait prendre en considération ses intérêts économiques, a déclaré le ministre du Commerce, Mustapha Benbada. « Nous avions répondu aux 96 questions » émanant de l’Union européenne et des Etats-Unis, mais « nous ne sommes pas pressés d’adhérer à cette organisation », a précisé M. Benbada, en marge de la présentation du projet de loi sur la concurrence à l’APN, estimant que « la conjoncture internationale profite actuellement à l’Algérie », en allusion à la crise économique qui a déclanché un mouvement de protectionnisme à travers le monde. Le ministre a toutefois souligné que l’Algérie « souhaitait l’adhésion à cet espace économique mondial mais dans des conditions qui lui sont favorables et qui préservent ses intérêts économiques ».

Energie : Total souhaite renforcer sa présence en Algérie

La multinationale française envisagerait d’investir prochainement pas moins de 920 millions d’euros en Algérie.Total entend par cet investissement développer huit nouveaux gisements de gaz à Timimoun, pour une entrée en production prévue pour le dernier semestre de 2013. Parallèlement à ces projets, selon All Africa, Total envisagerait de mettre en oeuvre avec la Sonatrach un plan de développement dans le même périmètre. Selon le directeur Afrique du Nord du groupe, Jean-François Arrigh de Casanova, Total « souhaite acquérir de nouveaux permis d’exploration en Algérie ». Le groupe chercherait ainsi à maintenir un positionnement stratégique afin de répondre au prochain appel d’offres international.

Pour en savoir plus, lire l’article intégral sur All Africa.