Transport aérien : Une nouvelle liaison hebdomadaire entre Grenoble et Tunis

Depuis le 17 avril 2010, une liaison hebdomadaire à destination de Tunis en provenance de l’aéroport de Grenoble-Isère est assurée, et ce jusqu’au 30 octobre 2010, par la compagnie Sevenair (filiale de Tunisair).

Ceci afin, notamment, de désengorger l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Les TO Voyamar et Aerosun affrèteront ces vols de 1h30 réalisés par un appareil d’une capacité de 87 sièges. En sus, les passagers voyageant vers Tunis bénéficieront de la gratuité du parking de l’aéroport grenoblois durant la durée de leur séjour.

Tunisie : Elections municipales du 9 mai 2010

Les Tunisiens s’apprêtent à élire leurs conseils municipaux pour un nouveau mandat de cinq ans. Les élections municipales concernent un nombre important de villes et de villages, et voient la participation de partis politiques, d’indépendants et de citoyens désireux de participer à la vie de la cité.

Pour chaque commune, le nombre des conseillers municipaux est fixé en fonction de la population. Les villages ou petites villes de moins de 5 000 habitants ont un conseil municipal de 10 membres, les grandes villes de plus de 500 000 habitants, un conseil de 60 élus.
Selon leur taille, les villes vont avoir 10, 12, 16, 22, 30 ou 40, 60 conseillers.

Ces élections municipales se passent tous les cinq ans et concernent la totalité des sièges du conseil. Les sortants peuvent se porter candidats autant de fois qu’ils le souhaitent.

Sont électeurs tous les citoyens de la ville ou du village concerné dûment inscrits sur les listes électorales de la commune en question. Sachant que ces listes sont désormais revisables en permanence et peuvent faire l’objet d’un recours tranché en justice.

Qui peut voter, qui peut se présenter?

Peuvent se porter candidats tous les électeurs de la commune qui sont au moins âgés de 23 ans le jour de présentation de leur candidature. Sont électeurs tous les habitants de la commune ayant 18 ans et plus qui se sont inscrits sur les listes électorales.

Les gouverneurs, les magistrats, les secrétaires généraux de gouvernorat, les délégués et les chefs de secteur administratif n’ont pas le droit de se porter candidats. De même ne peuvent être candidats dans la ville où ils exercent : les comptables municipaux, les ingénieurs et agents des travaux publics municipaux et les salariés de la commune, du gouvernorat et de la délégation en question, afin de ne pas risquer de provoquer des conflits d’intérêts..

A noter que les ascendants, descendants, frères, sœurs ou époux ne peuvent être membres d’un même conseil municipal. Les listes de candidats sont présentées au siège du gouvernorat durant la quatrième semaine avant la date des élections. Chaque liste doit se doter d’une appellation et d’une couleur. Pour être valable, une liste doit absolument comporter un nombre de candidats égal à celui des sièges du conseil municipal concerné. Sachant qu’aucun candidat ne peut figurer sur plus d’une liste.

Le mode de scrutin des municipales est particulier en Tunisie. C’est à la fois un scrutin de liste majoritaire sans panachage, et une élection à la proportionnelle ouvrant les portes des conseils municipaux aux listes minoritaires.?Ainsi 50% des sièges d’une commune donnée sont attribués à la liste ayant obtenu le plus de voix, et les autres 50% sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes.?Sachant que la liste victorieuse ne peut avoir que 75% au maximum de l’ensemble des sièges, sauf si elle n’a aucune liste concurrente.

Tout électeur a la possibilité de mettre en cause la régularité des opérations électorales de sa ville.?La réclamation doit être déposée dans la limite des huit jours suivant le vote, soit à la municipalité, soit au siège du gouvernorat.?Une commission du contentieux, présidée par un juge nommé par le ministre de la Justice, statue sur les réclamations dans un délai de 15 jours.

Grâce à ce mode de scrutin, les conseils municipaux sont désormais un vivier d’idées et un forum où peut débattre tout citoyen dans un esprit pluraliste. Et ceci dans toutes les villes et tous les villages où des candidatures multiples ont été enregistrées.?Cette réalité nouvelle, issue de la volonté du président tunisien, ne manquera pas de renforcer l’image participative de l’action municipale en Tunisie et d’encourager nombre de citoyens à se porter candidats en vue de renforcer cette volonté nouvelle de démocratie participative au quotidien.

L’INT lance un appel d’offres pour l’évaluation de l’état de la concurrence sur le marché des télécoms

L’Instance Nationale des Télécommunications (INT), a lancé un appel d’offres international portant sur l’« Étude d’évaluation de l’état de la concurrence dans le marché des télécommunications en Tunisie ». L’appel d’offres s’adresse aux cabinets ou groupement de cabinets tunisiens et/ou étrangers ayant de solides références dans des missions similaires. Date limite de soumission, vendredi 21 mai 2010.

Canal Plus de retour en Tunisie cet été ?

Déjà commercialisé depuis bientôt un an en Algérie et au Maroc, le bouquet maghrébin pourrait l’être bientôt en Tunisie. selon Jean-Noël Tronc qui l’a annoncé le 8 avril 2010, à Paris.

Le P-dg de Canal Overseas, la filiale du groupe Canal Plus en charge de la production et de la commercialisation des programmes à l’étranger, a indiqué que les discussions avec les autorités tunisiennes ont repris depuis peu. Il a également déclaré avoir “cru comprendre que l’activité pourrait être lancée d’ici l’été 2010”.

Exaprint se lance à l’international et pense au Maroc

La société de vente en ligne de produits imprimés Exaprint (siège à Lattes/34, holding : Dem’Invest) devrait s’installer en Espagne, où elle vient de créer une co-entreprise avec un partenaire local, dont elle détiendra 90%. Afin d’accroître ses activités à l’international, un accord vient également d’être finalisé avec une société italienne basée à Turin. Enfin, une étude est actuellement en cours afin d’investir au Maroc, à Casablanca.

Les entreprises à privatiser en 2010

La décision de l’Etat tunisien d’aller vers une libéralisation progressive des entreprises publiques se poursuit. Les dernières en date prévues pour 2009/2010 sont au nombre de 12 :

– La Société Tunisienne de Sidérurgie « El Fouledh » : Augmentation de capital au profit d’un investisseur stratégique.

– La Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) : Ouverture de capital à hauteur de 25% dans le cadre d’une augmentation de capital par offre publique de souscription.

– La Société Nationale de Distribution de Pétrôle (SNDP) : Ouverture du capital à hauteur de 20% par offre publique de vente.

– La Société Tunisienne des Industries Pneumatiques ( STIP ) : Cession des participations publiques (51,59% du capital).

– La Société Tunisienne de Sucre (STS) : Cession des participations publiques (68% du capital).

– La Société Tunisienne de Réassurance (Tunis Ré) : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS).

– Les Assurances SALIM : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS).

– La Société Modern Leasing : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS)

– L’immobilière de l’Avenue : Introduction de la société dans le Marché alternatif.

– La Société Hôtelière Africa Sousse : (SHAS), Hôtel Sousse Palace : Vente de l’unité hôtelière.

– La Société Tunisienne d’Aviculture (SOTAVI) : Offre Publique de Vente (OPV) à hauteur de 19,84% du capital.

– La Société de Développement Agricole Lakhmès : SODAL (Gouvernorat de Siliana). 1 ferme : Cession des actifs et location des terres domaniales.

La Mauritanie est désormais reliée au câble sous-marin Europe-Afrique

A l’instar de 14 autres pays africains, la Mauritanie est désormais connectée, depuis le 7 avril 2010, au câble sous-marin à fibre optique reliant l’Europe à l’Afrique. C’est Mohamed Ould Khouna, le ministre de Formation professionnelle et des Nouvelles technologies, qui l’a annoncé à l’Agence mauritanienne d’information (AMI).

Notons qu’il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, car cette nouvelle connexion présente bien des avantages, notamment en termes de désenclavement en matière de télécommunications avec une possible réduction des coûts, de meilleur accès au haut débit d’Internet et surtout de compétitivité au plan économique.

De nouvelles privatisations de banques en préparation

Pendant longtemps détenteur de 90% de six banques publiques, la Banque centrale de Libye prépare l’ouverture du capital de quatre autres banques : « Libyan Arab Foreign Bank », « NCB », et du mastodonte né de la fusion de « Jumhouria Bank » et « UMMA Bank, après avoir cédé 19% de « Sahara Bank » à la BNP, et de la « Wahda Bank », à l’Arab Bank.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la réforme du système bancaire libyen, entamée en 2007.

Energie – Alger mise sur l’hydraulique

Le gouvernement algérien prévoit sur la période 2010-2014 de faire construire 19 barrages hydrauliques supplémentaires. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissements de 150 Mds$ dédié aux infrastructures, dont 1M dédié aux logements.