Les entreprises à privatiser en 2010

La décision de l’Etat tunisien d’aller vers une libéralisation progressive des entreprises publiques se poursuit. Les dernières en date prévues pour 2009/2010 sont au nombre de 12 :

– La Société Tunisienne de Sidérurgie “El Fouledh” : Augmentation de capital au profit d’un investisseur stratégique.

– La Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) : Ouverture de capital à hauteur de 25% dans le cadre d’une augmentation de capital par offre publique de souscription.

– La Société Nationale de Distribution de Pétrôle (SNDP) : Ouverture du capital à hauteur de 20% par offre publique de vente.

– La Société Tunisienne des Industries Pneumatiques ( STIP ) : Cession des participations publiques (51,59% du capital).

– La Société Tunisienne de Sucre (STS) : Cession des participations publiques (68% du capital).

– La Société Tunisienne de Réassurance (Tunis Ré) : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS).

– Les Assurances SALIM : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS).

– La Société Modern Leasing : Ouverture de capital dans le cadre d’une augmentation de capital par Offre Publique de Souscription (OPS)

– L’immobilière de l’Avenue : Introduction de la société dans le Marché alternatif.

– La Société Hôtelière Africa Sousse : (SHAS), Hôtel Sousse Palace : Vente de l’unité hôtelière.

– La Société Tunisienne d’Aviculture (SOTAVI) : Offre Publique de Vente (OPV) à hauteur de 19,84% du capital.

– La Société de Développement Agricole Lakhmès : SODAL (Gouvernorat de Siliana). 1 ferme : Cession des actifs et location des terres domaniales.

La Mauritanie est désormais reliée au câble sous-marin Europe-Afrique

A l’instar de 14 autres pays africains, la Mauritanie est désormais connectée, depuis le 7 avril 2010, au câble sous-marin à fibre optique reliant l’Europe à l’Afrique. C’est Mohamed Ould Khouna, le ministre de Formation professionnelle et des Nouvelles technologies, qui l’a annoncé à l’Agence mauritanienne d’information (AMI).

Notons qu’il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, car cette nouvelle connexion présente bien des avantages, notamment en termes de désenclavement en matière de télécommunications avec une possible réduction des coûts, de meilleur accès au haut débit d’Internet et surtout de compétitivité au plan économique.

De nouvelles privatisations de banques en préparation

Pendant longtemps détenteur de 90% de six banques publiques, la Banque centrale de Libye prépare l’ouverture du capital de quatre autres banques : “Libyan Arab Foreign Bank”, “NCB”, et du mastodonte né de la fusion de “Jumhouria Bank” et “UMMA Bank, après avoir cédé 19% de “Sahara Bank” à la BNP, et de la “Wahda Bank”, à l’Arab Bank.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la réforme du système bancaire libyen, entamée en 2007.

Energie – Alger mise sur l’hydraulique

Le gouvernement algérien prévoit sur la période 2010-2014 de faire construire 19 barrages hydrauliques supplémentaires. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissements de 150 Mds$ dédié aux infrastructures, dont 1M dédié aux logements.

Sabri Bachtobji, nouveau consul général de Tunisie à Lyon

Diplomate de carrière, il a succédé début mars à Hamza Raïs, rappelé à Tunis. Auparavant, Sabri Bachtobji était en poste à l’ambassade de Tunisie à Rome, après quoi il a passé quatre mois à Tunis avant de venir à Lyon, une ville qu’il a connue lors de ses études : maîtrise de traduction avant un 3e cycle en relations internationales. Hamza Raïs entend s’employer à développer les relations économiques entre la Tunisie et la région Rhône-Alpes.