Où se trouve l’or de Daech?

L’or de Daech pourrait être l’important trésor que les forces de la Coalition internationale en Syrie et les Forces démocratiques pourraient récolter après l’élimination de la milice wahhabite Daech à Deir Ezzor, au nord-est de la Syrie.

C’est l’avis de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, selon lequel Daech a volé plus de 40 tonnes d’or à l’Irak et à la Syrie.

« Cet or a été collecté depuis les régions que le groupuscule terroriste a occupées et une partie de cet or a été frappée en monnaie en Turquie, puis a été renvoyée en Syrie », a indiqué son directeur Rami Abdel Rahmane, selon le site égyptien al-Masri al-Yaoum.

C’est la première fois qu’il est question d’une aussi importante quantité d’or qui aurait été dérobée par la milice wahhabite jihadiste. Cette information circule depuis 24 heures sur quelques sites, dont celui de la télévision saoudienne al-Arabiya et le site d’informations égyptien proche du pouvoir al-Masri al-Yaoum.

Au mois de décembre dernier, le Washington Post avait révélé que Daech, en se retirant de son bastion en Syrie et en Irak, aurait transporté avec lui de grandes quantités de devises étrangères, en papier et en or, d’une valeur estimée à 400 millions de dollars. Sur la foi d’experts indépendants, elles auraient été pillées dans des banques irakiennes et au cours d’opérations terroristes dont la nature n’a pas été définie.

Citant des responsables irakiens, le quotidien américain avait rapporté qu’une grande partie de ce trésor aurait été enterré dans le désert ou caché dans des caches souterraines. En même temps, Daech aurait procédé à un blanchiment de plusieurs dizaines de millions de dollars en investissant dans des projets légaux au Moyen-Orient l’an dernier.

Dans leurs investigations, poursuit le quotidien américain, les enquêteurs ont trouvé que des millions de dollars de Daech venaient de banques liées à la Turquie et aux Emirats arabe unis, ainsi qu’à l’Irak et à la Syrie.

Quantité exagérée?

Mais jamais ils n’ont fait état de l’existence d’une quarantaine de tonnes d’or entre les mains de Daech.

Une telle quantité est difficilement transportable d’une région à une autre et ne peut passer inaperçue.

Le fait que l’OSDH en soit la principale source laisse supposer qu’il a exagéré la quantité. Depuis l’éclatement de la crise en Syrie, cet organisme de l’opposition syrienne pro-occidentale, siégeant à Londres, n’a ménagé aucun moyen de désinformation dans sa lutte contre le pouvoir syrien. Cette information pourrait être l’une d’entre elles, et cette énorme quantité d’or pourrait ne se trouver que dans l’imagination de son directeur.

Mais le but de sa propagation serait cette fois-ci d’inciter les forces américaines à rester en Syrie, alors que le processus de leur retrait est entamé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *