Nouvelle étude coproduction : le potentiel du Maroc

Lancement d’une étude de l’Observatoire de la coproduction en Méditerranée sur  le potentiel du Maroc pour le développement de la coproduction

Le développement économique du Bassin méditerranéen constitue un enjeu économique stratégique pour l’Europe et les Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Cet enjeu appelle une meilleure connaissance des stratégies des entreprises européennes en Méditerranée et réciproquement, des entreprises méditerranéennes en Europe.

Avec le développement de la coproduction, un travail d’analyse, centré sur des études qualitatives ex post sur les investissements réalisés en Méditerranée, apparait comme nécessaire.

Fin 2014, IPEMED a alors lancé l’Observatoire de la coproduction en Méditerranée afin d’analyser et d’accompagner l’évolution de ce nouveau modèle de partenariats productifs Nord/Sud. Après avoir publié un premier rapport macroéconomique sur les nouvelles dynamiques à l’œuvre dans cet espace, un rapport dédié au potentiel de la Tunisie pour le développement de la coproduction et lancé une étude sur l’intérêt des entreprises franciliennes pour les PSEM, l’Observatoire de la coproduction en Méditerranée poursuit sa réflexion en analysant le potentiel du Maroc pour le développement de la coproduction.

Financée par Bpifrance, cette étude analysera le positionnement du Maroc dans l’environnement macro-économique méditerranéen ainsi que les dynamiques d’investissements étrangers à l’œuvre au Maroc, et ce, afin de proposer des recommandations pour accompagner le développement de la coproduction et une meilleur intégration du pays dans l’économie méditerranéenne et mondiale.

Un focus sur le secteur de la transition énergétique, possédant un fort potentiel au Maroc,  sera réalisé, notamment dans l’optique de la MEDCOP 22 et de la COP 22 organisées au Maroc en 2016.

Cette étude sera restituée au cours d’un évènement organisé, en partenariat avec le Cercle des Economistes, au Maroc en mai 2016.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *