Mohammed Kacimi, du 25 octobre 2018 au 4 février 2019 au Mucem

Artiste « responsable, novateur et critique » au parcours exceptionnel, instigateur et témoin principal de la mondialisation de l’art arabe contemporain depuis les années 80, Mohammed Kacimi est sans doute l’un des plus importants plasticiens marocains d’après-guerre. D’une tradition classique et linéaire aux rebonds de modernités nouvelles qui irriguent aujourd’hui les scènes artistiques arabes et européennes et s’interpénètrent on retrouve un peu partout en Méditerranée, des « passeurs » tels Kacimi, aujourd’hui identifiables avec le léger recul historique qui est le nôtre.

Cette exposition s’inscrit dans une démarche que souhaite initier le Mucem autour d’artistes méditerranéens choisis pour le rôle déterminant joué par chacun ayant permis aux générations suivantes de sauter le pas vers une contemporanéité nouvelle et universelle, nourrie par ses ancrages culturels. L’exposition met aussi en évidence l’inspiration avec laquelle Mohammed Kacimi, par sa modernité, la construction de sa liberté et sa spécificité artistique, a conduit à une transition notable dans l’art méditerranéen.

Commissariat général : Nadine Descendre, historienne et critique d’art
Mucem, Bâtiment Georges-Henri Rivière (GHR) – Fort Saint-Jean – Marseille, France.
Communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *