Maroc, l’éternel enchantement / dans Echappées Belles, France 5

Sophie Jovillard propose une plongée dans le nord du Maroc, elle déambule dans les villes qui ont fait et font son histoire et sa légende, de Tanger, la rebelle inspirante, à Fès,le coeur respirant, en passant par la mystique Chefchaouen, la romaine Volubilis et l’impériale Meknès une balade à la recherche des racines de ce pays mythique….

A Tanger – une ville aux influences européennes, Sophie en compagnie de Jean-Olivier Arfeuillère entame son tour par le marché des producteurs, et des tissus, les souks et en chemin traverse les endroits mythiques comme le parc de la Mendoubia, le Grand Socco. visite également du musée de la Casbah… Fin de la visite sur les terrasses en escalier du café Hafa, dont la vue a fait la réputation.

Quelques kilomètres à l’ouest de Tanger, Sophie découvre les abords plus sauvages de la côte. Le Cap Spartel et son phare veillent sur l’entrée du détroit de Gibraltar… Le jour pâlit au cœur de la Kasbah, lorsqu’ils partent à la rencontre des Fils du Détroit, cinq “papis” musiciens qui jouent tous les soirs de la musique arabo-andalouse traditionnelle. L’oud, la flûte et le violon s’élèvent et bercent Tanger…

Sophie fait route vers Chefchaouen, la “bleue”. La ville est connue pour ses murs bleus et ses sources d’eau ! L’impression de s’immerger dans un Maroc authentique, qui prend peu à peu le pas des nouvelles tendances : l’écologie, à travers de nombreuses initiatives locales. Visite guidée aux cotés d’Abdellatif. A Meknès, Sophie y retrouve Hanane, une cavalière, avec ses amies elle font une démonstration de tbourida, un art équestre traditionnel. Puis, direction Volubilis où il subsiste d’importants vestiges romains. En pleine nature, les ruines romaines étendent leurs souvenirs sous ses yeux. Là, Sophie retrouve Tarik pour une immersion dans une exploitation agricole tournée vers le bio, puis cueillette de  fèves – C’est la saison !

A Fès, ville impériale gardienne de certains savoir-faire centenaires, Sophie a rendez-vous avec Layla, architecte de formation et impliquée dans la réhabilitation de la médina. Ensemble, elles poussent les portent des ateliers de plusieurs artisans.

C’est en musique que se termine la visite avec Nouhaila El Kalai, une jeune prodige du malhoun, chant traditionnel marocain.

Echappées Belles, c’est aussi six zoom :

Tanger, porte de l’Europe / L’envol des acrobates / Dans les villages du Rif / L’âne, le 4×4 berbère en réparation / Latifa, la petite princesse de fantasia / La famille Zniber, une dynastie marocaine / Fès aux mille et une saveurs.

FRANCE  5 / ECHAPPEES BELLES : MAROC, L ETERNEL ENCHANTEMENT / SAMEDI 2 MAI A 20.35


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *