Maroc : Le Roi appelle le CES à élaborer une nouvelle charte sociale

Le Roi Mohammed VI a appelé le Conseil économique et social (CES) à « veiller avec la plus haute attention à l’élaboration d’une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs ».

Dans un discours prononcé, lundi à Casablanca, lors de la cérémonie d’installation du CES, le Roi a affirmé que ces partenariats contractuels majeurs sont « propres à créer un environnement sain pour gagner les paris liés à la modernisation de l’économie, au renforcement de sa compétitivité et à la dynamisation de l’investissement productif », outre l’implication de tout un chacun à « l’effort engagé pour assurer le développement à une cadence accélérée, en vue de réaliser une juste répartition de ses fruits, dans le cadre de l’équité sociale et de la solidarité nationale ».

« Etant donné que la formation est inscrite au coeur des attributions du Conseil », le Roi a dit attendre des membres du CES qu’ils proposent « des solutions efficientes à la problématique de la qualification des ressources humaines », précisant que celles-ci doivent « disposer d’une formation professionnelle et d’un enseignement technique leur permettant d’accéder au marché de l’emploi et de satisfaire aux exigences des stratégies sectorielles et des chantiers structurants du pays ».

Le Souverain a souligné que le but ultime recherché à ce propos est « d’assurer les conditions d’une vie digne à tous les Marocains, surtout aux plus démunis, et de réaliser un développement global permettant de créer des emplois productifs, notamment au profit de la jeunesse que Nous plaçons au coeur de Notre politique de développement ».

Le roi du Maroc a réaffirmé sa volonté inébranlable « d’aller de l’avant dans la concrétisation du modèle marocain, dont Nous réaffirmons le caractère irréversible », ajoutant que « Nous ne nous contenterons pas d’en préserver les acquis, mais Nous entendons plutôt le consolider par de nouvelles réformes, et ce, dans le cadre d’une profonde symbiose et d’une totale synergie entre Nous-même et toutes les composantes de Notre peuple fidèle ».

Le Roi s’est dit tout aussi attaché à « la poursuite de la réalisation des réformes structurantes, suivant une feuille de route dotée d’une vision et d’objectifs clairement définis, et fondée sur l’étroite symbiose entre le Trône et le peuple. Notre but ultime est d’assurer à tous les Marocains les conditions propices à l’exercice d’une citoyenneté digne, dans le cadre d’un Maroc avancé, solidaire et jouissant de son unité et de sa souveraineté pleines et entières ».

Driss Guerraoui, secrétaire général du CES

Driss Guerraoui, que le Roi Mohammed VI a nommé lundi secrétaire général du Conseil économique et social (CES), est un économiste expert des questions sociales.

M. Guerraoui, qui occupe le poste de conseiller à la primature chargé des affaires sociales, est membre du conseil d’administration du Conseil international de l’action sociale dont il est président de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).

Il est également membre du comité scientifique du Centre de recherche Jacques Berque et ancien membre du Conseil national de la jeunesse et de l’avenir.

Source MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *