Marine Le Pen : entretiens fructueux avec le Grand Imam d’Al-Azhar

  • La présidente du FN Marine Le Pen a évoqué aujourd’hui de « nombreuses convergences de vue » avec le Grand Imam d’Al-Azhar lors d’un déplacement en Egypte entamé hier. Le cheikh d’Al-Azhar, l’une des plus prestigieuses institutions de l’islam sunnite basée en Egypte, avait indiqué de son côté qu’il avait fait part à la présidente du parti de ses « sérieuses réserves » concernant ses « positions hostiles à l’islam », en la recevant. Mohammet Al-Tayeb a jugé que « ses opinions devaient être revues et corrigées ».

 

Interrogé hier soir, le FN n’avait souhaité faire aucun commentaire ni même confirmer ce déplacement en Egypte. En revanche, dans un long communiqué publié aujourd’hui, Marine Le Pen détaille longuement sa vision de cette visite. « Les convergences de vue entre la présidente du Front national et la plus Haute Autorité sunnite du monde arabe sont multiples », explique Marine Le Pen ce jour.

Elle cite successivement : « l’importance vitale des 10 millions de chrétiens coptes, descendants directs de l’Egypte des pharaons, et qui paient un lourd tribut à l’intolérance islamiste; le rôle d’équilibre que doivent jouer la France et l’Egypte dans les conflits du monde arabe (conflit israélo-palestinien, conflit entre chiites et sunnites…); le rôle stabilisateur que l’Egypte peut avoir en Libye face à la double menace de l’émiettement étatique et du radicalisme islamiste; l’importance de dissuader les populations d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient d’abandonner la terre de leurs ancêtres pour un avenir sans débouché en Europe ».

Désinformation médiatique

La présidente du FN et le Grand Imam d’Al Azhar ont « exploré ensemble les voies possibles d’une future coopération contre les salafismes et tous les courants radicaux de l’islam », a-t-elle aussi expliqué. « L’entretien de plus d’une heure a aussi permis au Grand Imam de découvrir le véritable projet politique de Marine le Pen et contribuera à gommer les effets malheureux de la désinformation médiatique dans l’esprit de nombreux musulmans du monde », assure-t-elle encore.

 

La présidente du parti frontiste a par ailleurs a été reçue par le pape copte Théodore II, « auquel elle a fait part à la fois de son émotion à pouvoir saluer le successeur direct de Saint-Marc sur le trône d’Alexandrie et de sa très vive inquiétude pour les chrétiens d’Egypte, de Syrie et d’Irak ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *