L’Union Africaine accuse la CPI de racisme

  • Le président de l’Union africaine (UA) a accusé aujourd’hui à Addis Abeba la Cour pénale internationale (CPI) de mener “une sorte de chasse raciale” contre les Africains, à l’issue d’un sommet de l’organisation.

“La CPI doit bien voir qu’elle ne devrait pas pourchasser que des Africains”, a déclaré le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, président en exercice de l’UA. Il a assuré que les dirigeants africains ne comprennent pas les poursuites contre le président kényan Uhuru Kenyatta et son vice-président William Ruto, inculpés depuis janvier 2012 de crimes contre l’humanité par la CPI. Ces derniers sont poursuivis pour leur rôle présumé dans l’organisation des terribles violences ayant suivi le précédent scrutin présidentiel de décembre 2007 au Kenya, durant lequel ils appartenaient à deux camps différents.

 

De son côté, la CPI a rejeté ces accusations de racisme et annoncé qu’elle ignorerait l’appel de l’UA au transfert des procès des deux principaux dirigeants kényans dans leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *