La Mauritanie pratique l’esclavage

  • La Mauritanie reste l’un des derniers pays où l’esclavage est pratiqué, notamment vis-à-vis des Noirs, même si Nouakchott en a fait un crime contre l’humanité l’an dernier, a déclaré aujourd’hui le Comité des droits de l’homme des Nations unies. Selon un indice de référence établi pour 2013 par Walk Free Foundation, une ONG de lutte contre l’esclavage, la Mauritanie est toujours le pays où cette pratique a le plus cours par rapport au nombre d’habitants, dont 4% sont des esclaves.

 

D’autres organisations font néanmoins état de proportions allant jusqu’à 20% de la population.  « La Mauritanie est l’un des rares pays où l’esclavage existe encore », a dit Cornelis Flinterman, un membre du Comité des droits de l’homme. « Le gouvernement semble le nier, et pourtant il y a bien une loi anti-esclavage. »  « Mais ceux qui sont réduits en esclavage peuvent très difficilement porter plainte », a-t-il ajouté.

 

Selon l’indice établi par Walk Free Foundation, la Mauritanie, qui comme 166 autres pays a ratifié un traité international contre l’esclavage, est particulièrement sujette à la transmission héréditaire du statut d’esclave.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *