François Hollande au Maroc les 19 et 20 septembre

Le président François Hollande se rendra au Maroc les 19 et 20 septembre pour sceller définitivement la réconciliation entre les deux pays, et ce, après plusieurs mois de brouilles diplomatiques.

Des émissaires des deux pays se sont rencontrés secrètement cet été et la rencontre entre les deux chefs d’Etat devrait se dérouler à Tanger, dans le nord du pays.

La dernière rencontre entre le roi Mohammed VI et François Hollande s’est déroulée en mai dernier lors de la visite privée qu’effectuait le Souverain dans la région parisienne.

Impulsé au printemps dernier, ce projet de voyage intervient dans un contexte de relance des relations entre les deux pays. La signature d’un nouvel accord de coopération judiciaire au début de l’année a officiellement clôturé la mésentente.

Le 9 février, la visite du roi du Maroc à Paris a fait le reste, suivie d’une série d’échanges de visites ministérielles dont celles de Manuel Valls premier ministre français à Rabat et Abdelilah Benkirane chef du gouvernement marocain à Paris.

C’est dans ce contexte de « retour à la normale » qu’a éclaté l’affaire des journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet, soupçonnés de chantage sur la personne du roi du Maroc. Une affaire considérée comme relevant du droit privé par l’Elysée mais où un rapport de la DGSE aurait servis de documentation à Eric Laurent, selon ce dernier.

Au delà de ces épisodes, les thèmes de discussion sont nombreux entre les deux chefs d’Etat. A commencer par les questions sécuritaires au Moyen-Orient et dans la région sahélienne, ou encore le sujet des djihadistes de double nationalité.

Au plan économique, entre les deux pays, les enjeux sont de taille. Premier partenaire commercial du Maroc, la France détient, de loin, le premier stock d’Investissement direct étranger, soit environ 40% du total.

Au niveau du commerce extérieur, en 2014, les exportations françaises vers le Royaume, hors matériel militaire, se sont élevées à 3,77 milliards d’euros en très léger repli. Celles du Maroc vers la France à 3,63 milliards d’euros, soit +9%. La France dégageait donc l’an dernier un excédent d’environ 140 millions d’euros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *