En Tunisie, Sarkozy choque les Algériens

En visite en Tunisie, l’ancien chef de l’état, Nicolas Sarkozy, a commis un impair en marquant son incertitude sur l’avenir de l’Algérie. Beaucoup gardent en mémoire le soutien marqué de MAM, ancienne chef de la diplomatie française, au Président renversé. Au moment du soulèvement en Tunisie, l’ancienne ministre avait proposé « le savoir-faire » des forces de sécurité françaises pour mater l’insurrection populaire. La présidence Sarkozy a été marquée par de nombreux soubresauts dans les relations avec le contient africain. A Dakar, Alger ou Tunis, l’ancien chef de l’état français et président du parti « Les Républicains » (ex-UMP) n’a pas manqué de susciter tollés et polémiques. Mais silence sur son soutien armé à la liquidation de Kadhafi et à l’installation des groupes islamistes armés qui répandent aujourd’hui  la terreur dans toute l’Afrique du nord, à commencer par la Tunisie…

La Tunisie est victime de son positionnement géographique entre la « malheureuse » Libye (qu’il a détruite avec ses alliés) et l’Algérie dont on ne sait trop rien de « sa situation et de son développement » à l’avenir, disait en substance Nicolas Sarkozy devant un parterre de journaliste réunis, lundi, pour sa visite officielle de deux jours en Tunisie.

La phrase, qui marque l’incertitude de l’ancien chef de l’état quant à l’avenir de l’Algérie, passe très mal dans les cercles algériens.

« Dérapage, provocation », titrait aujourd’hui le site algérien « TSA » (Tout sur l’Algérie) qui affirme que l’ancien chef de l’état français cherche à se positionner à l’opposé de son successeur pour le gêner alors que depuis l’élection de François Hollande, les relations franco-algériennes semblent s’être nettement  apaisées.

Le chef de l’opposition et ancien chef de l’état  n’a d’ailleurs pas hésité à adresser une pique à son successeur en pointant le laxisme et l’abandon de la Libye à son sort depuis l’intervention de la coalition internationale… menée par la France sous sa présidence!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *