Clinton, frappée par la tourista, annule son voyage au Maghreb

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a annulé, en raison d’un “virus gastrique”, son voyage prévu cette semaine au Maroc, où elle devait participer à une réunion sur la Syrie, puis en Tunisie et aux Emirats arabes unis, a annoncé hier soir son principal conseiller au département d’Etat.

La chef de la diplomatie américaine ne se rendra pas comme prévu demain à Marrakech pour la réunion internationale des “Amis du peuple syrien”, ni à Tunis le lendemain et à Abou Dhabi vendredi, a indiqué dans un courrier électronique le conseiller et porte-parole de Mme Clinton, Philippe Reines. “Comme elle se sent toujours souffrante, nous resterons là cette semaine plutôt que d’aller en Afrique du Nord et au Moyen-Orient comme cela était prévu”, a écrit M. Reines.

Le conseiller avait annoncé dimanche soir que la secrétaire d’Etat souffrait d’un “virus gastrique”, l’obligeant dans un premier temps à simplement repousser de lundi à mardi son départ de Washington vers Marrakech. En l’absence de Mme Clinton, c’est le secrétaire d’Etat adjoint William Burns qui fera le voyage au Maroc pour la réunion des “Amis du peuple syrien”, a précisé M. Reines. Ce 4e rendez-vous des “Amis du peuple syrien” regroupant une centaine de pays doit décider d’un accroissement de l’aide à la Coalition de l’opposition syrienne au régime de Damas et sa pleine reconnaissance politique, notamment par les Etats-Unis.

Au Maroc, Mme Clinton devait également être reçue par le roi Mohammed VI pour des entretiens sur des dossiers bilatéraux et régionaux. Elle devait se rendre le 13 décembre dans une Tunisie secouée par des conflits sociaux et des heurts politiques dus aux espoirs déçus de la première révolution du Printemps arabe amorcée en décembre 2010. Un appel à la grève générale en Tunisie a été lancée pour ce 13 décembre.

La chef de la diplomatie américaine devait boucler cette mini-tournée dans des pays arabes par une réunion le 14 décembre à Abou Dhabi du Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGLT), un groupe créé en septembre 2011 et animé par le département d’Etat.

Mme Clinton, âgée de 65 ans et qui détient le record des voyages et des pays visités pour une secrétaire d’Etat, doit quitter son poste en janvier, après quatre années à la tête du premier réseau diplomatique de la planète et au service du président Barack Obama. Compte tenu de sa très grande popularité en Europe et aux Etats-Unis, la presse américaine spécule sur sa candidature pour la présidentielle de 2016. Mais l’épouse de l’ancien président Bill Clinton assure qu’elle aspire à “arrêter la politique” et à retrouver une “vie privée”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *