Algérie/élections: tensions entre les candidats

  • Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, candidat à un 4e mandat, a accusé aujourd’hui son principal rival Ali Benflis d’avoir appelé à la violence pendant la campagne pour l’élection du 17 avril, selon un reportage retransmis par la télévision.

 

« Qu’un candidat vienne menacer les walis (préfets) et les autorités de faire attention à nos familles et à nos enfants en cas de fraude, cela veut dire quoi », a dit M. Bouteflika en recevant le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Garcia-Margallo. M. Benflis avait évoqué les risques de fraude à la prochaine élection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *