Algérie: un proche du clan Bouteflika prend la tête du FLN

En Algérie, le principal parti politique du pays a un nouveau chef. Après une soirée de bataille administrative, le Front de libération nationale (FLN) s’est réuni ce jeudi matin à Alger pour plébisciter Amar Saadani, un proche du clan présidentiel.

Le doute a persisté jusqu’en milieu de matinée, mais malgré une bataille administrative entre les deux courants du parti, la réunion du comité central du FLN a bien eu lieu ce matin. A 10 h 30, le tribunal administratif a fini par déclarer la réunion légale, et Amar Saadani, le candidat soutenu par les proches d’Abdelaziz Bouteflika est entré dans la salle de l’hôtel Aurassi sous les applaudissements.

Vote à main levée

Il n’y avait que deux candidats au poste de secrétaire général laissé vacant après la destitution d’Abdelaziz Belkhadem au début de l’année. Et même si les participants n’avaient pas vraiment de doute sur l’issue de l’élection, la surprise est venue du deuxième candidat, Mustapha Mazouzi. Lorsqu’il monte à la tribune, c’est pour annoncer qu’il se retire de la course. Il dit qu’il veut éviter que le parti ne se déchire.

Amar Saadani est désormais l’unique candidat. Les isoloirs et les urnes prévues n’auront pas servi : il est élu à la majorité absolue à main levée.

Source RFI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *