Algérie : Le FLN remporte les élections locales

Le Front de libération nationale (FLN, présidentiel) a remporté la majorité aux assemblées communales (APC, mairies) et aux assemblées départementales, à l’issue des élections locales d’hier en Algérie, a annoncé aujourd’hui le ministre de l’Intérieur Dahou Ould Kablia. Le FLN, qui a déjà la majorité à l’Assemblée nationale, a obtenu la majorité absolue dans 159 municipalités sur les 1.541 que compte le pays et la majorité relative dans 832 communes, a précisé Dahou Ould Kablia.

L’ancien parti unique devance le Rassemblement national démocratique (RND) de l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia qui a remporté la majorité absolue dans 132 communes et la majorité relative dans 215 assemblées communales. Ces deux partis sont suivis par les indépendants qui contrôlent 17 municipalités et du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition laïque) qui a obtenu la majorité absolue dans 13 communes, principalement dans son fief en Kabylie (est d’Alger). La révélation de ce scrutin est le Mouvement populaire algérien (MPA) qui s’assure une majorité absolue dans 12 communes.

Ce parti dirigé par l’actuel ministre de l’Environnement Amara Benyounès a obtenu son agrément dans le cadre des réformes politiques mises en oeuvre en avril 2011 par le président Abdelaziz Bouteflika pour parer à une contagion du Printemps arabe. Le taux de participation à ces élections a été faible, mais il est en hausse par rapport à celui des législatives où il était de 43,1%. Il a atteint 44,27 % des quelques 21 millions d’électeurs, selon les chiffres fournis par Dahou Ould Kablia. Le taux de participation était le principal enjeu de ce double scrutin auquel ont participé 52 formations politiques et 179 listes indépendantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *